June 29, 2018 / 1:50 PM / 5 months ago

POINT MARCHÉS-Wall Street dans le vert, Nike et les financières en soutien

* Nike bondit après des trimestriels supérieurs aux attentes

* Les banques grimpent après les ‘stress tests’ de la Fed

* Les Bourses européennes nettement dans le vert

* L’euro porté par l’accord de Bruxelles

par Patrick Vignal

PARIS, 29 juin (Reuters) - La Bourse de New York monte vendredi en début de séance, portée par Nike après des résultats supérieurs aux attentes et par les banques dans le sillage du verdict des tests de résistance (‘stress tests’) de la Réserve fédérale.

L’indice Dow Jones prend 206,16 points, soit 0,85%, à 24.422,21 points une dizaine de minutes après l’ouverture.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,66% à 2.734,14 points et le Nasdaq Composite prend 0,69% à 7.555,50 points.

Aux valeurs, Nike bondit de 11,34% après avoir fait état jeudi de résultats trimestriels meilleurs qu’attendu.

Le compartiment financier, auteur jeudi de sa première hausse en 14 séances, gagne 0,87% après les résultats concluants des banques américaines lors de la deuxième étape des ‘stress tests’ annuels de la Fed, avec tout de même un échec pour la filiale américaine de Deutsche Bank

Wells Fargo prend 4,89%, Citigroup 1,09%, Bank of America 0,38% and JPMorgan 0,56%.

Les gains de Goldman Sachs et Morgan Stanley sont plus modestes, ces deux établissement ayant réussi les tests avec des réserves.

Après une semaine tourmentée, le S&P 500 s’accroche à un gain d’un peu plus de 2% depuis le début de l’année, s’acheminant ainsi vers sa plus faible progression sur un semestre depuis 2015.

L’indice est près de 5% en dessous de son record en séance du 26 janvier en raison des tensions commerciales, des incertitudes politiques et de la normalisation monétaire de la Fed.

L’INDICE “CORE PCE” ATTEINT 2%

L’annonce que l’indice des prix “core” PCE, très suivi par la Fed, avait atteint en mai 2% sur un an, soit l’objectif d’inflation de la banque centrale américaine, pour la première fois depuis six ans, a eu peu d’effet sur la tendance.

A l’heure de l’ouverture, les principales Bourses européennes montent nettement, le rebond des Bourses chinoises entraînant un regain d’appétit pour le risque à l’échelle globale.

Le CAC 40 prend 1,37% et le Stoxx 600 1,11%.

Le contexte est marqué en outre par une forte appréciation de l’euro (+0,7% à 1,1648 dollars) après l’accord trouvé à Bruxelles sur les questions migratoires.

La monnaie unique a légèrement accru ses gains après l’annonce que l’inflation dans la zone euro avait atteint en juin la barre des 2% pour la première fois depuis février 2017, une évolution conforme à l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE), qui dispose ainsi d’un peu plus de marges de manoeuvre pour normaliser sa politique.

Le dollar recule pour sa part de 0,55% face à un panier de devises de référence. Quant aux rendements obligataires, ils sont calmes, le 10 ans américain évoluant autour de 2,847% contre 0,313% pour son homologue allemand de même échéance.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (avec Amy Caren Daniel à Bangalore, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below