June 27, 2018 / 6:06 PM / 5 months ago

L'industrie automobile alerte sur le coût en emplois de tarifs US

par David Shepardson

WASHINGTON, 27 juin (Reuters) - Deux grandes association de constructeurs automobiles ont averti mercredi qu’imposer des tarifs pouvant aller jusqu’à 25% sur les véhicules importés aux Etats-unis coûterait des centaines de milliers d’emplois au secteur, entraînerait une hausse drastique des prix et menacerait le développement de la voiture autonome.

Un groupe représentant des constructeurs automobiles de premier plan, dont Toyota Motor, Volkswagen , BMW, et Hyundai Motor, a prévenu que ces droits de douanes porteraient atteinte aux constructeurs comme aux consommateurs américains.

L’administration Trump a ouvert une enquête en mai censée déterminer si ces importations menacent la sécurité nationale et le président Donald Trump a menacé à plusieurs reprises d’instaurer rapidement des droits de douane dans le secteur.

“La plus grande menace qui pèse à ce jour sur l’industrie automobile américaine est la possibilité que l’administration (Trump) impose des droits de douanes sur les importations à la suite de cette enquête”, a écrit l’Association of Global Automakers qui représente les constructeurs étrangers.

“De tels tarifs augmenteraient les prix pour le consommateur américain, limiteraient leurs choix et affecteraient les ventes et la production de véhicules”, a-t-elle poursuivi.

“Plutôt que de créer des emplois, ces tarifs déboucheraient sur la perte de centaines de milliers d’emplois américains dans la production et la vente de voitures, de SUV, de poids-lourds et de pièces détachées automobiles.”

Vendredi, Donald Trump a menacé d’imposer de droits de douanes de 20% sur la totalité des voitures assemblées en Europe et importées aux Etats-Unis.

L’AAM (Alliance of Automobile Manufacturers), qui représente General Motors, Ford, Daimler, Toyota et d’autres, a appelé l’administration dans une déclaration distincte publiée mercredi de ne pas aller de l’avant.

“Nous pensons que l’impact de tarifs imposés sur les véhicules et les pièces détachées importés sera négatif au bout du compte sur la sécurité économique américaine et affaiblira la sécurité nationale”, écrit le groupe, qui qualifie ces tarifs “d’erreur” et ajoute que les instaurer “pourrait très bien créer un précédent dangereux que d’autres nations pourraient reprendre pour protéger leur marché local de la concurrence étrangère.”

L’Alliance précise que l’analyse de ses données de ventes automobiles en 2017 montre que des tarifs de 25% sur les véhicules importés déboucheraient sur une hausse de prix moyenne de 5.800 dollars, ce qui pourrait représenter un coût supplémentaire pour les consommateurs américains de près de 45 milliards de dollars (environ 38,9 milliards d’euros) par an.

Les constructeurs craignent également que ces droits de douanes réduisent les capitaux disponibles pour le développement des voitures autonomes et des véhicules électriques. (Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below