June 21, 2018 / 8:07 AM / 3 months ago

Le président de la Bavière ne veut pas "débourser plus d'argent" pour la zone euro

BERLIN, 21 juin (Reuters) - Le ministre-président de Bavière s’en est pris jeudi au projet de réforme de la zone euro sur lequel la chancelière allemande Angela Merkel s’est entendue avec le président français Emmanuel Macron, en déclarant que l’argent du contribuable allemand ne devait pas servir à aider d’autres pays en difficultés.

Angela Merkel et Emmanuel Macron se sont accordés mardi pour mettre en place un budget de la zone euro à partir de 2021, un projet auquel l’Allemagne a longtemps été réticente, en particulier les chrétiens démocrates (CDU) de la chancelière et leurs alliés bavarois de la CSU.

Pour Markus Söder, l’une des principales figures de la CSU, les débats sur les réformes en Europe donnent l’impression que les questions de financement au sein de la zone euro et de politique migratoire commune pourraient être liées. “Cela pourrait laisser un goût amer”, a dit le ministre-président de Bavière.

“Une chose est claire: nous avons besoin de stabilité en Europe, pas en déboursant toujours plus d’argent mais plutôt via des réformes dans les pays concernés”, a-t-il poursuivi.

“Nous ne voulons pas d’une communauté de la dette”, a insisté Markus Söder. “Il ne se peut pas que des instruments financiers européens soient développés pour, par exemple, sauver encore les banques italiennes. Cela doit être traité en Italie. Ce sont des choses dont il faut discuter.” (Paul Carrel Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below