June 18, 2018 / 3:47 AM / 3 months ago

LEAD 2-Trois morts dans un tremblement de terre à Osaka au Japon

* Séisme de magnitude 6,1; trois morts et 234 blessés selon la presse

* Pas de problème signalé du côté des centrales nucléaires (Nombre de blessés actualisé,)

par Kaori Kaneko et Mari Saito

TOKYO, 18 juin (Reuters) - Un tremblement de terre d’une magnitude de 6,1 a frappé lundi matin la ville d’Osaka au Japon, faisant trois morts et au moins 234 blessés, selon un bilan fourni par les autorités et la radio-télévision publique NHK.

Il s’agit d’un homme de 80 ans et d’une fillette de neuf ans qui ont été chacun victimes de l’effondrement d’un mur. Un autre octogénaire est décédé après avoir été écrasé par une bibliothèque qui s’est renversée.

Les images diffusées par les chaînes de télévision montrent des conduites d’eau percées et une maison en feu.

La terre a tremblé peu avant 8h00 (dimanche 23h00 GMT) alors que les Japonais se rendaient au travail.

Le Premier ministre Shinzo Abe a déclaré que le gouvernement était en train d’évaluer les dégâts et que sa priorité était la sécurité des habitants.

L’épicentre du séisme a été situé juste au nord de la ville d’Osaka par l’Agence météorologique japonaise. Aucun alerte au tsunami n’a été émise. L’agence avait d’abord fixé la magnitude du séisme à 5,9 mais l’a ensuite élevée à 6,1.

La secousse a touché un secteur industriel très important du centre du Japon. Le groupe Panasonic, dont le siège est à Osaka, a annoncé qu’il arrêtait la production de deux de ses usines.

Selon Kansai Electric Power, aucune irrégularité n’a été détectée dans les centrales nucléaires de Mihama, Takahama et Ohi après le tremblement de terre.

Plus de 170.000 foyers ont été momentanément privés d’électricité à Osaka et dans la préfecture voisine de Hyogo, a indiqué la compagnie d’électricité qui a indiqué que le courant avait été rétabli dans les deux heures.

Daihatsu Motor, filiale d’Osaka du groupe Toyota, a déclaré avoir suspendu la production dans ses usines d’Osaka et de Kyoto le temps de vérifier les dégâts.

Osaka doit accueillir le sommet du Groupe des 20 (G20) l’an prochain.

Le dernier grand séisme au Japon remonte au 11 mars 2011. D’une magnitude de 9, il avait déclenché un gigantesque tsunami qui avait fait 18.000 morts et déclenché une catastrophe nucléaire à la centrale Fukushima Daiichi de la société Tokyo Electric Power. (Kaori Kaneko, Mari Saito, Kiyoshi Takenaka, Osamu Tsukimori, Makiko Yamazaki, Naomi Tajitsu et Linda Sieg; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below