May 9, 2018 / 9:46 AM / 2 months ago

Euro-Grande fenêtre d'opportunité pour un compromis Paris-Berlin-Altmaier

PARIS, 9 mai (Reuters) - La présence d’Emmanuel Macron à l’Elysée et la réélection d’Angela Merkel à la chancellerie offrent “la plus grande fenêtre d’opportunité” pour un compromis franco-allemand sur l’Europe depuis la période François Mitterrand-Helmut Kohl, a déclaré le ministre allemand de l’Economie.

Dans une interview publiée mercredi par Les Echos, Peter Altmaier dément que l’Allemagne freine les projets français de consolidation de la zone euro.

“Pas du tout”, dit-il en réponse à une question. “Le moteur franco-allemand est important parce que, très souvent, nous partons de points de vue différents et de priorités divergentes. Cela a toujours été le cas : après de longs débats, il faut trouver un compromis franco-allemand qui nous permet de réformer l’Union européenne.”

“Je suis convaincu que la présidence d’Emmanuel Macron et sa coïncidence avec le quatrième mandat d’Angela Merkel offrent la meilleure chance de compromis au moins depuis la coopération entre François Mitterrand et Helmut Kohl”, ajoute le ministre.

“J’ai l’impression qu’on a là une fenêtre d’opportunité qui est plus grande que jamais depuis les années 1990”, poursuit-il en soulignant l’”engagement très net” des deux dirigeants pour le processus d’intégration et leurs convictions partagées sur des sujets comme le climat et la position de l’Europe dans le monde.

Sur les réformes de la zone euro, le ministre de l’Economie, qui est membre de l’Union chrétienne démocrate d’Angela Merkel, rappelle les deux “lignes rouges” de l’Allemagne, qui ont été réaffirmées dans l’accord de coalition à Berlin, à savoir son opposition à la création d’”eurobonds” européens et à toute “union de transfert”.

QUESTION DIFFICILE

Mais il y a aussi “d’autres points qui ne sont pas faciles, comme l’idée de créer un budget de la zone euro (...) qui représenterait environ 80% du budget de l’UE après le départ du Royaume-Uni.”

“Il y a des débats intensifs au sein de l’Eurogroupe. Nous ferons des propositions qui complètent celles d’Emmanuel Macron et qui ont une chance d’être acceptées par toute l’Union”, dit Peter Altmaier.

Plus globalement, le ministre allemand estime que l’Union européenne “doit plutôt se donner les moyens de mieux affronter les défis du moment : l’innovation et notamment le numérique, l’intelligence artificielle, une meilleure protection des frontières extérieures, la protection du climat ou la coopération avec l’Afrique.”

Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré de son côté mercredi travailler “remarquablement bien” avec le ministre allemand des Finances Olaf Scholz à la préparation d’une feuille de route franco-allemande sur la zone euro qui sera proposée d’ici la mi-juin aux dirigeants des deux pays

Elle comportera “une union bancaire, une convergence fiscale sur l’impôt sur les sociétés (...) (et) je l’espère un budget pour la zone euro même si chacun sait que c’est une question difficile pour nos amis allemands”, a-t-il dit sur France culture. (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below