May 8, 2018 / 8:24 AM / 5 months ago

France-Borne se dit "préoccupée pour l'avenir d'Air France"

PARIS, 8 mai (Reuters) - La ministre des Transports, Elisabeth Borne, s’est déclarée mardi “préoccupée pour l’avenir” d’Air France-KLM, dans la tourmente depuis l’annonce de la démission de son PDG, Jean-Marc Janaillac.

L’intersyndicale de la compagnie aérienne doit se réunir ce mardi pour décider de la ligne à adopter après cette démission, au 15e jour de grève en deux mois et demi.

“Moi, je suis préoccupée pour l’avenir d’Air France et je pense que tous ceux qui sont attachés à cette très belle entreprise peuvent l’être”, a-t-elle déclaré sur franceinfo, rappelant que le conflit en cours “a coûté beaucoup d’argent”.

“Chacun doit être conscient qu’Air France joue dans une compétition mondiale, européenne où ses concurrents sont plus compétitifs”, a-t-elle fait valoir. “Elle a des gains de compétitivité à faire.”

Interrogée sur l’existence d’un risque pour l’alliance avec la compagne néerlandaise KLM, la ministre des Transports a déclaré que “les partenaires de KLM sont très soucieux de cette situation”.

L’action du groupe franco-néerlandais regagnait 1,53% à 7,41 euros en début de séance mais n’effaçait qu’une petite partie de la chute de 9,83% subie la veille.

Depuis le début de l’année, la valeur boursière du groupe a fondu de plus de 46% pour tomber à un peu plus de trois milliards d’euros seulement, contre près de 12 milliards pour l’allemand Lufthansa.

Elizabeth Pineau, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below