May 8, 2018 / 8:14 AM / 2 months ago

LEAD 1-LafargeHolcim maintient ses prévisions après un T1 difficile

(Actualisé avec précisions, déclarations du DG, cours)

ZURICH, 8 mai (Reuters) - LafargeHolcim, le premier cimentier mondial, a annoncé mardi une baisse de 13% de son résultat opérationnel au premier trimestre, conséquence de conditions météorologiques défavorables en Amérique du Nord et en Europe.

Le groupe suisse a fait état d’un résultat récurrent avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 700 millions de francs suisses (586 millions d’euros) contre 808 millions un an plus tôt.

Ajusté des effets de change et des changements de périmètre, la baisse est de 7,7%.

Le chiffre d’affaires a stagné à 5,83 milliards de francs mais avec une croissance de 3,1% à base comparable, a ajouté LafargeHolcim.

Le groupe, qui ne publie plus de résultat net pour le premier trimestre, a confirmé ses prévisions pour l’ensemble de l’année, tablant toujours sur une croissance de 3% à 5% du chiffre d’affaires et sur une hausse d’au moins 5% de l’Ebitda récurrent.

L’action cède 1,74% à 55,36 francs sur le marché suisse vers 08h00 GMT.

“Je suis très confiant quand je vois l’état du marché, des projets de construction et de notre carnet de commandes”, a déclaré à la presse le directeur général, Jan Jenisch, en poste depuis l’année dernière.

“J’ai la conviction que l’Europe et l’Amérique du Nord seront des contributeurs essentiels à cette croissance.”

CESSIONS D’ACTIFS EN VUE

LafargeHolcim, issu de la fusion du suisse Holcim et du français Lafarge en 2015, a connu des débuts difficiles.

Le groupe s’est séparé de son directeur général Eric Olsen en mai dernier après avoir reconnu avoir payé des groupes armés pour assurer le maintien de l’activité d’une cimenterie en Syrie.

Eric Olsen a démenti tout mauvais comportement mais il fait l’objet d’une enquête en France, comme d’anciens dirigeants de Lafarge, parmi lesquels l’ex-PDG Bruno Lafont.

LafargeHolcim a aussi déçu les investisseurs avec ses résultats, amenant Jan Jenisch à revoir la stratégie du groupe pour le recentrer sur ses marchés clés et mettre l’accent sur la croissance.

Le directeur général, transfuge du chimiste suisse Sika , a déclaré mardi que de premières cessions d’actifs seraient annoncées dans les prochains mois et qu’elles devraient totaliser “au moins deux milliards de francs” d’ici le premier trimestre 2019.

“Nous avons des positions dans 54 pays différents (...). C’est peut-être trop”, a-t-il concédé.

“Je n’ai rien à annoncer aujourd’hui, nous sommes en train d’analyser. Ce ne sera pas une révolution mais nous devons nous concentrer sur moins de marchés afin de réaliser les investissements nécessaires.” (John Revill, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below