May 4, 2018 / 6:46 AM / 7 months ago

France-Déficit des transactions courantes creusé en mars et au T1

    PARIS, 4 mai (Reuters) - La balance des paiements de la France fait apparaître une
accentuation du déficit des transactions courantes en mars, à 1,3 milliard d'euros après -0,9
milliard en février, selon les données CVS-CJO publiées vendredi par la Banque de France.
    Le déficit de février avait été annoncé à 2,0 milliards d'euros en première estimation et le
déficit de janvier, également estimé à 2,0 milliards d'euros le mois dernier, a été revu en
baisse à 1,4 milliard d'euros. 
    Le solde des transactions courantes s'est également fortement dégradé sur l'ensemble du
premier trimestre, avec un déficit atteignant 3,6 milliards d'euros sur la période, contre 0,3
milliard sur les trois derniers mois de 2017. 
    La détérioration du solde des transactions courantes est notamment liée au creusement du
déficit des biens (-12,9 milliards au premier trimestre après -9,8 milliards au trimestre
précédent), principalement alimentée par l'évolution des échanges de biens hors énergie, dont le
déficit a atteint 2,9 milliards sur les trois premiers mois de l'année alors qu'il avait été
contenu à 0,3 milliard au quatrième trimestre 2017.
    A l'inverse, le solde des échanges de services s'est amélioré, affichant un excédent de 8,2
milliards d'euros au premier trimestre 2018 après 7,6 milliards le trimestre précédent. 
    "Cette hausse est avant tout attribuable au recul des importations (-2,8%, en rythme
trimestriel)", souligne la Banque de France en précisant que la baisse la plus notable (-6,7%) a
concerné les importations des services de conseil en gestion, de R&D ou liés au commerce. 
    Le compte financier (en données brutes) met en évidence une progression des investissements
français à l'étranger (5,4 milliards au premier trimestre, après 3,9 milliards au trimestre
précédent), qui restent cependant bien inférieurs aux flux d'investissements étrangers en France
(17,0 milliards sur les trois premiers mois de 2018, après 17,3 milliards au quatrième trimestre
2017). 
    Les investissements de portefeuille se sont soldés par des sorties nettes à hauteur de 28,6
milliards d'euros au premier trimestre, après des entrées nettes ayant atteint 41,4 milliards
d'euros sur les trois derniers mois de l'année écoulée. 
    
    Données détaillées sur le site de la Banque de France :
    bit.ly/2jX3Fwl    
    
 Le point sur la conjoncture française                        
 Graphique: Les chiffres clés de l'économie   tmsnrt.rs/2B7G9qP
 
 (Myriam Rivet, édité par Simon Carraud)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below