May 2, 2018 / 1:12 PM / 5 months ago

ENCADRE-€55 mlds mais pas de budget distinct pour la zone euro

BRUXELLES, 2 mai (Reuters) - La Commission européenne propose de consacrer 55 milliards d’euros à la zone euro dans le budget pluriannuel de l’Union européenne 2021-2027, afin de soutenir l’investissement en cas de chocs économiques, de financer les réformes structurelles et d’aider de nouveaux membres à adopter la monnaie unique.

Cet argent alloué à la zone euro, ou à ceux qui veulent rejoindre le club des dix-neuf pays, apparaît comme un compromis entre la volonté du président français Emmanuel Macron de créer un budget séparé pour la zone euro doté de plusieurs centaines de milliards d’euros et les réticences de l’Allemagne, qui refuse un budget distinct pour la zone euro, ou n’est prête à accepter qu’un budget modeste.

La Commission européenne redoute qu’un budget séparé ne fasse qu’accroître les divisions au sein de l’Union européenne dont l’unité est déjà mise à l’épreuve par la perspective du Brexit en mars 2019.

“Après la sortie du Royaume-Uni de l’UE, le produit intérieur brut de la zone euro représentera plus de 85% du PIB total de l’UE”, a souligné la Commission dans un communiqué.

“C’est pourquoi les moyens de renforcer l’union économique et monétaire ne doivent pas être séparés mais partie de l’architecture financière globale de l’Union”, a-t-elle ajouté.

Dans le cadre du budget 2021-2027, l’exécutif bruxellois propose ainsi de créer deux nouveaux instruments “afin de promouvoir une zone euro stable et la convergence vers la zone euro”.

Le premier instrument est un nouveau programme d’appui aux réformes qui, doté d’un budget global de 25 milliards d’euros, apportera un soutien financier et technique à tous les États membres en vue de la réalisation de réformes prioritaires.

En outre, un mécanisme de convergence fournira un soutien spécifique aux États membres n’appartenant pas à la zone euro sur la voie de leur adhésion à la monnaie commune, précise la Commission.

Le deuxième instrument est un “mécanisme européen de stabilisation des investissements” qui permettra de maintenir les niveaux d’investissement en cas de chocs asymétriques importants, poursuit la Commission.

Il prendra d’abord la forme de prêts adossés garantis par le budget de l’UE, à concurrence de 30 milliards d’euros, combinés à une aide financière aux États membres destinée à couvrir le coût des intérêts. Les prêts apporteront un soutien financier supplémentaire à un moment où les finances publiques se tendent et où les investissements prioritaires doivent être maintenus. (Jan Strupczewski Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below