May 1, 2018 / 10:41 PM / in 5 months

LEAD 1-Apple dépasse les attentes au T2, $100 mds de rachats d'actions de plus

(actualisé avec précisions, nouvelle citation du directeur financier)

par Stephen Nellis

2 mai (Reuters) - Apple a annoncé mardi un chiffre d’affaires et des profits supérieurs aux attentes pour la période janvier-mars au cours de laquelle le groupe a vendu 52,2 millions de ses iPhone, à peine en-dessous des anticipations de Wall Street montrant sa capacité de résistance face au tassement de la demande mondiale pour les smartphones.

Le groupe américain prévoit pour la période avril-juin, troisième trimestre de son exercice décalé, un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars (43-44,5 milliards d’euros) alors que l’estimation actuelle des analystes est de 51,6 milliards selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Apple a aussi relevé son programme de retour aux actionnaires de 100 milliards de dollars, les rachats d’actions correspondant devant débuter dans le trimestre en cours.

L’action Apple a pris 5% dans les transactions électroniques à Wall Street après ces annonces, puis a cédé une partie de ses gains gagnant près de 2%.

Le groupe a racheté l’équivalent de 23,5 milliards de dollars d’actions sur la période janvier-mars, signe qu’il rapatrie l’essentiel des centaines de milliards de dollars de trésorerie dont il dispose hors des Etats-Unis.

Les rachats d’actions effectués au cours du deuxième trimestre de l’exercice fiscal ont légèrement réduit la trésorerie nette à 145 milliards de dollars.

“Nous rendons la trésorerie aux investisseurs comme nous l’avions promis”, a déclaré le directeur financier Luca Maestri dans un entretien à Reuters.

Sur les trois premiers mois de 2018, Apple a réalisé un chiffre d’affaires de 61,1 milliards de dollars contre 52,9 milliards un an plus tôt et 60,8 milliards attendu par le consensus Reuters I/B/E/S.

Le groupe a vendu 52,2 millions d’iPhone contre 50,7 millions il y a un an et 52,3 millions attendus par le consensus.

Le prix de vente moyen des iPhone a atteint 728 dollars contre 742 attendu. Luca Maestri a dit que la différence s’expliquait en partie par la résorption de stocks de 1,8 million d’iPhones, principalement des iPone X et iPhone 8.

Le groupe, a fait état d’un bénéfice net de 2,73 dollars par action sur le trimestre contre 2,10 dollars un an plus tôt et 2,68 dollars attendu par le consensus.

Le chiffre d’affaires de l’activité de services, qui comprend Apple Music, l’App Store et iCloud, est ressorti à 9,1 milliards de dollars contre 8,3 milliards attendu par le consensus. Les investisseurs espéraient que la croissance de ce segment permettrait de compenser le tassement de la demande mondiale de smartphones.

Apple, qui révise habituellement son programme de rachats d’actions et son dividende au printemps, a doublé l’augmentation du premier par rapport à l’année dernière et a relevé le dividende trimestriel de 16% contre une hausse de 10,5% un an plus tôt.

En février, Apple avait dit qu’il prévoyait de réduire ses excédents de trésorerie mais son directeur général Tim Cook avait minimisé la perspective de voir la firme à la pomme distribuer un dividende exceptionnel.

Outre le ralentissement de la demande de smartphones, les investisseurs se sont inquiétés des risques pour les approvisionnements du groupe qui pourraient résulter d’une montée des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Tim Cook a rencontré la semaine dernière le président américain Donald Trump à la maison Blanche pour évoquer les questions commerciales.

“Nous estimons que les tarifs douaniers sont en fin de compte un impôt sur les consommateurs”, a dit Luca Maestri.

Apple a mis l’accent au cours des derniers mois sur sa contribution à l’économie américaine avec un plan de dépenses de 30 milliards de dollars et des dizaines de milliers de dollars de commandes à des sous-traitants américains.

Le groupe a aussi souligné le nombre de ses utilisateurs, qui comprend les détenteurs d’iPhone, pour moins concentrer sa communication sur les ventes de nouveaux appareils, un signe de l’importance croissante des revenus qui peuvent être générés avec les clients existant.

L’action Apple était quasi-stable par rapport à son niveau de la fin de l’année dernière à la clôture de mardi à 169,10 dollars, sous performant l’indice Nasdaq de 3,3% sur la période.

Marc Joanny pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below