April 24, 2018 / 6:41 AM / 3 months ago

LEAD 1-Volvo fait mieux qu'attendu au T1, la logistique sous tension

(Actualisé avec précisions)

STOCKHOLM, 24 avril (Reuters) - Volvo a publié mardi un bénéfice opérationnel du premier trimestre meilleur qu’attendu à la faveur d’une hausse de la demande pour ses camions et engins de chantier, que sa chaîne d’approvisionnement a du mal à suivre.

Le groupe suédois profite, comme ses concurrents allemands Daimler et Volkswagen, du renouvellement de leur flotte de camions par de nombreuses entreprises pendant ce qui est perçu comme le pic du cycle actuel de demande.

Volvo, premier des grands constructeurs européens de poids lourds à publier ses comptes du premier trimestre, a relevé ses prévisions pour le marché nord-américain cette année ainsi que pour les ventes de camions en Inde.

Le géant de Göteborg, qui produit également des cars et des moteurs, a fait état d’un bénéfice d’exploitation de 8,30 milliards de couronnes suédoises (798 millions d’euros) contre 6,83 milliards un an plus tôt, dépassant le consensus Reuters qui était à 8,17 milliards.

Après avoir mené à bien un plan de réduction des coûts de 10 milliards de couronnes, Volvo a vu sa rentabilité et son cours de Bourse grimper depuis un an. La marge d’exploitation a atteint 9,3% au premier trimestre, contre 8,9% précédemment, sans atteindre toutefois la prévision de 9,5% des analystes.

“Le niveau élevé des prises de commandes signifie que les contraintes de supply chain et les coûts associés vont demeurer sur le court terme”, a déclaré le PDG Martin Lundstedt dans le communiqué de résultats.

Volvo, qui vend sous sa marque éponyme et possède aussi les marques Mack, Renault et UD Trucks, a vu son carnet de commandes progresser de 29% au premier trimestre, bien plus que la hausse de 21% anticipée par les analystes. En Amérique du Nord, les commandes ont bondi de 107%.

Le groupe a relevé sa prévision pour le marché nord-américain des camions à 300.000 unités cette année au lieu de 280.000 mais maintenu celle du marché européen à 310.000 unités. En Inde, sa prévision passe à 370.000 camions.

“Notre activité de camions a connu une évolution favorable au niveau des ventes mais le trimestre a été difficile du point de vue de la profitabilité”, a reconnu le groupe dans son communiqué, imputant ses difficultés à la transition vers de nouveaux modèles en Amérique du Nord et aux contraintes persistantes dans chaîne d’approvisionnement. (Niklas Pollard et Johannes Hellstrom, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below