April 17, 2018 / 12:03 PM / 5 months ago

Le président de Sika demande à St-Gobain de renoncer à son offre

ZURICH, 17 avril (Reuters) - Le président du groupe suisse Sika a de nouveau demandé mardi au français Saint-Gobain de renoncer à son offre de prise de contrôle,

“Je l’ai dit lors des quatre dernières assemblées générales annuelles et je le répète une nouvelle fois aujourd’hui: Sika n’a pas besoin de Saint-Gobain”, a déclaré Paul Hälg devant les actionnaires du spécialiste de la chimie pour le secteur de la construction.

“Cette offre hostile n’est pas dans l’intérêt de Sika. Elle donnerait à Saint-Gobain le contrôle de Sika, un contrôle que le groupe français n’exploiterait qu’à son propre avantage. Et toutes les autres parties prenantes finiraient par en payer le prix”, a-t-il ajouté.

Saint-Gobain a signé fin 2014 avec la famille Burkard, un accord de cession du contrôle du groupe suisse pour 2,3 milliards d’euros mais la direction de Sika et plusieurs de ses actionnaires ont multiplié depuis les procédures judiciaires pour empêcher la mise en oeuvre de cet accord, qui court jusqu’à fin juin mais pourrait être prolongé.

En début de journée, Sika a publié un chiffre d’affaires trimestriel légèrement supérieur aux attentes et dit prévoir une croissance de ses bénéfices sur l’ensemble de l’année.

La cotation de Sika sur le marché suisse a été suspendue jusqu’à la fin de l’AG. (John Revill; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below