April 16, 2018 / 6:56 PM / 5 months ago

Le gouvernement lance le chantier d'une filialisation du Fret SNCF

PARIS, 16 avril (Reuters) - Le gouvernement a mis lundi sur le métier la réforme du Fret SNCF, le transport des marchandises par chemin de fer, pour lequel il envisage une “filialisation”.

A l’occasion d’une visite au port de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), le chef du gouvernement, Edouard Philippe, a demandé à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, et aux dirigeants de la SNCF de réfléchir à l’avenir de cette activité “fortement déficitaire et endettée”.

“Son développement signifie en effet d’abord le redressement de sa situation actuelle”, peut-on lire dans un communiqué du ministère de la Transition écologique et solidaire.

“Le Premier ministre a donc demandé aux dirigeants du groupe SNCF de faire part au gouvernement dans les prochaines semaines d’un plan opérationnel et industriel visant le redressement des comptes et le renforcement de la qualité de service. C’est dans ce cadre qu’est posée la question de la filialisation de Fret SNCF”, ajoute-t-on.

Selon Les Echos, Fret SNCF a accumulé 4,3 milliards d’euros de dette depuis sa dernière recapitalisation par l’Etat en 2005,

Un plan pour le Fret est imaginé parallèlement à la réforme ferroviaire appelée à être votée mardi à l’Assemblée nationale, contre laquelle se mobilisent les syndicats de cheminots. (Elizabeth Pineau, édité par Jean-Philippe Lefief)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below