April 13, 2018 / 8:30 AM / 6 days ago

LEAD 1-Corée-GM s'en tient au 20 avril pour la restructuration

(Actualisé avec les résultats de GM Korea)

par Joseph White et Hyunjoo Jin

DETROIT/SEOUL, 13 avril (Reuters) - Il faut trouver un terrain d’entente sur une restructuration financière de la filiale sud-coréenne de General Motors d’ici au 20 avril faute de quoi celle-ci devra sans doute déposer son bilan, a dit à Reuter Dan Ammann, président du constructeur automobile américain.

GM cherche depuis février un soutien financier du gouvernement pour cette filiale ainsi que des concessions salariales de la part des syndicats; il compte fermer une usine coréenne et réfléchit au sort de trois autres.

Séoul et la banque de développement coréenne (KDB), un établissement public qui détient 17% du capital de GM Korea, affirment qu’il leur faudra jusqu’au début mai pour terminer l’examen des comptes de la filiale et du plan financier la concernant avant de mobiliser des fonds publics.

“Nous préférons bien sûr une issue positive”, a déclaré Ammann. “C’est mieux pour tous les actionnaires mais quoi qu’il en soit tout le monde doit se retrouver autour de la table d’ici vendredi prochain”.

Un porte-parole de la KDB s’est abstenu de tout commentaire.

GM propose d’investir 2,8 milliards de dollars dans GM Korea, une partie de la somme étant prise en charge par la KDB. Il sollicite aussi des avantages fiscaux et propose de titriser 2,7 milliards de dollars de dette.

GM Korea est censé indemniser à partir de la semaine commençant le 23 avril les salariés qui ont accepté de quitter volontairement leur emploi. La filiale n’a pas les ressources financières pour le faire et GM laisse entendre pour le moment qu’il ne fournira plus de trésorerie si un compromis n’est pas passé avec le gouvernement et les syndicats.

Quitter la Corée ne va pas de soi pour General Motors car il y construit des véhicules destinés aux Etats-Unis et à l’Amérique latine, encore que certains modèles, comme la Chevrolet Trax, pourraient être construits ailleurs. Il produit également en Corée du Sud des véhicules partiellement montés dont l’assemblage final se fait ailleurs.

GM Korea a par ailleurs annoncé vendredi que sa perte annuelle s’était creusée à 1.116 milliards de wons (880 millions d’euros) en 2017, en hausse de 84% sur la perte de l’exercice précédent.

La filiale a également dégagé une perte d’exploitation de 854 milliards de wons contre 531 milliards en 2016.

Elle a vendu 1,068 million de véhicules l’an passé contre 1,259 million en 2016.

La décision de GM de retirer la marque Chevy d’Europe s’est traduite par une réduction des exportations pour la filiale sud-coréenne, confrontée en outre, selon ses propres termes, à une “hausse permanente des coûts de main d’oeuvre”. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below