April 10, 2018 / 2:02 PM / 3 months ago

France-Bond des intentions d'embauches des entreprises

PARIS, 10 avril (Reuters) - Les intentions d’embauches des entreprises françaises cette année ont bondi de 18,7% pour atteindre près de 2,35 millions, un nouveau record, selon l’enquête 2018 sur les besoins en main d’oeuvre (BMO) de Pôle emploi et de l’institut Credoc publiée mardi.

Par comparaison, leur hausse dans l’enquête 2017 avait été limitée à 8,2%.

Plus d’un quart (25,9%) des entreprises interrogées ont déclaré avoir des projets de recrutement en 2018, soit 3,5 points de plus que l’an passé.

Soixante-quatre pour cent des projets concernent des emplois durables (CDI ou CDD six mois ou plus), soit dix points de plus sur un an. De plus, leur hausse est portée par les projets non saisonniers (+27,8% par rapport à 2017).

L’enquête fait apparaître aussi une plus forte progression des projets de recrutement dans les plus grandes entreprises (+26% dans les établissements de plus de 200 salariés). Les petites entreprises (moins de 10 salariés) représentent elles 44% du total.

Par secteur, les services aux particuliers (+12,7%) concentrent 38% des intentions d’embauches et les services aux entreprises (+22,5%) un quart.

Mais les progressions sont encore plus fortes dans la construction (+37%) et dans l’industrie (+27,4%), ces deux secteurs représentant respectivement 6% et 8,6% des projets.

Dans ce contexte, les employeurs anticipent plus de difficultés pour recruter : la part de projets présumés difficiles s’établit à 44,4%, contre 37,5% en 2017, et atteint jusqu’à 61,2% dans la construction et 50,3% dans l’industrie.

Selon l’enquête, l’inadéquation des profils des candidats est de loin le motif le plus souvent évoqué par les employeurs pour expliquer leurs difficultés de recrutement, suivie par la nature du poste proposé en termes d’horaires et de pénibilité.

Les métiers agricoles, qui sont à dominante saisonnière, font partie des métiers les plus recherchés (128.800 projets pour les viticulteurs, arboriculteurs et cueilleurs, 73.200 pour les agriculteurs et ouvriers agricoles).

Les métiers de l’hôtellerie-restauration sont également très recherchés sont aussi très recherchés, ainsi que les métiers de soins et d’accompagnement (aides à domicile, aides ménagères, aides-soignants) et ceux des services aux entreprises (agents d’entretiens des locaux, ouvriers non qualifiés de l’emballage, manutentionnaires).

L’enquête BMO porte sur 2,3 millions d’établissements : 436.600 ont répondu à l’édition 2018, dont 20.000 à une enquête complémentaire plus détaillée.

L'enquête sur le site de pôle emploi here (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below