April 9, 2018 / 8:50 PM / 5 months ago

Manifestations pour la démission du Premier ministre tchèque

PRAGUE, 9 avril (Reuters) - Plusieurs milliers de Tchèques ont défilé lundi pour demander la démission du Premier ministre Andrej Babis, empêtré dans des accusations de fraude qui l’empêchent de former un gouvernement.

L’homme d’affaires âgé de 63 ans, qui n’a pas de majorité au Parlement, ne parvient pas à conclure d’accord de coalition. L’exécutif minoritaire qu’il a constitué après les élections d’octobre a fait l’objet d’une motion de censure et expédie depuis les affaires courantes.

En fin de semaine dernière, la direction du Parti social-démocrate (CSSD) a décidé à l’unanimité d’interrompre les discussions entamées en février avec le parti de Babis, l’Action des citoyens mécontents (Ano), sur la formation d’un gouvernement.

La majeure partie des formations politiques refusent de coopérer avec Babis, accusé de fraude aux subventions européennes dans une affaire qui remonte a une dizaine d’années.

Plusieurs milliers de manifestants se sont réunis lundi sur la place Wenceslas à Prague, selon les estimations de l’agence de presse CTK. Plus de 2.000 personnes ont aussi manifesté à Brno, deuxième ville du pays, et des rassemblements ont aussi été organisés dans d’autres villes.

Jason Hovet, Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below