April 9, 2018 / 2:05 PM / 3 months ago

HSBC-La nouvelle direction veut renforcer sa présence en Chine

LONDRES, 9 avril (Reuters) - HSBC va chercher à alléger sa structure de gouvernance et étendre ses investissements du sud de la Chine au reste du pays, ont annoncé lundi les nouveaux dirigeants de la banque, donnant ainsi les premières indications sur leur stratégie.

Mark Tucker, premier président recruté en dehors de la banque, a informé des analystes et des investisseurs lors d’une réunion lundi à Hong Kong que l’allègement de la structure de gouvernance du groupe était l’une de ses grandes priorités.

Arrivé à la présidence en octobre, il a déjà ramené le nombre de membres du conseil d’administration de plus de 20 à 14, et il a l’intention de continuer à tailler dans les comités et procédures, selon des analystes qui ont assisté à la réunion.

La présentation a également donné une première indication concernant le projet du nouveau directeur général John Flint de renforcer le “pivot” régional de HSBC en Asie, notamment en Chine, malgré les revers essuyés jusqu’à présent dans le cadre de son programme de développement en Chine lancé en juin 2015.

HSBC avait annoncé son intention d’embaucher 4.000 salariés et d’investir des milliards pour faire du Delta de la rivière des Perles, dans la province méridionale de Guangdong, un portail d’entrée vers l’ensemble du pays dans le secteur de la banque de détail et des services aux entreprises, en pariant sur l’innovation technologique, les dépenses d’infrastructure et une classe moyenne en pleine expansion.

Mais la présentation aux investisseurs lundi montre que le bénéfice de la banque de dépôt de HSBC en Chine a chuté de 7% en 2017.

La réglementation chinoise, qui impose aux clients de se rendre dans une agence avant d’ouvrir un compte, a ralenti le développement de HSBC, sachant que la banque n’a que 227 agences physiques en Chine alors que les banques locales en ont chacune des milliers, notent les analystes de Keefe, Bruyette & Woods.

Cette présentation a été l’occasion de donner le signal le plus net à ce jour concernant le projet de la nouvelle équipe de direction de se concentrer encore plus sur la Chine. La banque parie en effet sur la croissance économique du pays pour doper ses profits, à la traîne depuis quelques années en raison d’un contexte de taux d’intérêt faibles dans le monde, de coûts de restructuration et de durcissement de la réglementation.

Mark Tucker a précisé aux investisseurs qu’il présenterait un tableau plus complet de la nouvelle stratégie du directeur général avant la publication des résultats du premier semestre, prévue en juillet, ont rapporté des analystes. (Lawrence White, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below