April 9, 2018 / 7:19 AM / 14 days ago

Un lobby technologique américain contre des droits de douane

par David Lawder

WASHINGTON, 9 avril (Reuters) - Un groupe représentant des sociétés technologiques américaines a déclaré lundi au secrétaire américain au Trésor être en désaccord avec l’administration Trump sur sa manière de lutter contre les pratiques commerciales de la Chine via des droits de douane.

Dans une lettre adressée à Steven Mnuchin, l’Information Technology Industry Council (ITIC), un groupe basé à Washington, écrit qu’il soutient l’enquête de l’administration Trump dans le cadre de la Section 301 du Trade Act, la loi américaine de 1974 sur le commerce, concernant les pratiques de la Chine sur la propriété intellectuelle.

Il préconise cependant une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis pour faire pression sur Pékin au lieu de droits de douane supplémentaires.

“Notre opposition aux barrières tarifaires est pragmatique. Les barrières tarifaires ne marchent pas”, écrit Dean Garfield, président et directeur général de l’ITIC.

“Au lieu des barrières tarifaires, nous encourageons fortement l’administration à bâtir une coalition internationale capable de défier la Chine devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et au-delà”, poursuit-il.

“De nombreux pays partagent les préoccupations des Etats-Unis concernant la Chine et ses pratiques commerciales déloyales. Les Etats-Unis sont particulièrement bien placés pour diriger cette coalition.”

Dean Garfield propose qu’une telle coalition se rende rapidement en Chine pour négocier les termes d’une “relation commerciale équilibrée, juste et réciproque”.

L’ITIC, qui représente des sociétés exerçant dans le matériel informatique, les logiciels, les services et les réseaux sociaux, allant d’Apple à Twitter, n’a fait aucune mention des projets du Trésor visant à limiter les acquisitions d’entreprises technologiques américaines par des groupes chinois.

Ces restrictions font partie des recours proposés par le représentant américain au commerce à l’issue de l’enquête de la Section 301 du Trade Act, qui a conclu que la Chine avait détourné la propriété intellectuelle américaine en exigeant des transferts de technologie via des coentreprises, en utilisant de fonds publics pour acquérir des sociétés technologiques américaines et d’autres moyens.

Donald Trump a déclaré dimanche sur Twitter que la Chine finirait par lever les barrières commerciales que le pays a érigées et que Washington et Pékin allaient trouver un accord en matière de propriété intellectuelle.

L’ITIC s’est dit convaincu que la Chine avait abusé des privilèges que lui confère son statut de membre de l’OMC.

“La Chine a promis un commerce ouvert et équitable mais à la place a promulgué des lois, des règlements et des pratiques visant à pénaliser les entreprises non chinoises”, fait valoir Dean Garfield.

“Cette manière de procéder ne peut pas durer.” (Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below