April 8, 2018 / 4:17 PM / 2 months ago

Telecom Italia-Glass Lewis recommande de soutenir Elliott

MILAN, 8 avril (Reuters) - Glass Lewis, l’influente firme de conseil aux actionnaires, recommande à ceux de Telecom Italia d’apporter leur soutien aux propositions du fonds activiste Elliott visant notamment à remplacer six membres du conseil d’administration nommés par Vivendi, premier actionnaire de l’opérateur télécoms.

“Les propositions d’Elliott offrent la possibilité d’évincer (...) ces administrateurs qui servent clairement les intérêts de Vivendi et de les remplacer par de nouveaux candidats, indépendants, apportant une expérience et une expertise pertinentes pour la stratégie de Telecom Italia”, déclare Glass Lewis dans un document vu par Reuters.

Telecom Italia (TIM) s’est refusé à tout commentaire et personne n’était disponible dans l’immédiat chez Vivendi pour réagir.

Depuis qu’il a commencé à investir dans Telecom Italia en 2015, le groupe de médias et de divertissements français n’a cessé de raffermir son emprise sur l’opérateur, avec aujourd’hui une part de 24%.

Telecom Italia doit tenir deux assemblées générales, le 24 avril et le 4 mai.

Parmi les six membres du conseil dont Elliott réclame le remplacement figure le président - président du directoire de Vivendi - Arnaud de Puyfontaine.

En réponse à la campagne lancée contre Vivendi par Elliott, huit membres du conseil d’administration de Telecom Italia, nommés par l’entreprise française, ont démissionné peu après pour provoquer un vote sur l’ensemble du conseil.

Elliott estime qu’il ne sera pas nécessaire pour les actionnaires de TIM de choisir un nouveau conseil d’administration en mai s’ils approuvent dès ce mois-ci ses administrateurs nominés. TIM pense au contraire que même si les candidats d’Elliott sont adoubés en avril, un vote devra avoir lieu en mai pour élire un nouveau conseil d’administration.

Vivendi a présenté jeudi ses 10 candidats au conseil d’administration et proposé notamment Arnaud de Puyfontaine comme président non exécutif.

L’Etat italien, qui considère TIM comme une entreprise stratégique, est intervenu dans les manoeuvres pour la mainmise sur la société en entrant dans son capital via l’établissement public CDP.

Pour l’AG du mois d’avril, Glass Lewis recommande de voter en faveur de la nomination d’Amos Genish au poste d’administrateur délégué de TIM pour les deux prochaines années.

Il avait été coopté par le conseil de Telecom Italia en septembre à la suite de la démission de son prédécesseur mais sa nomination doit être entérinée par l’AG pour qu’elle puisse perdurer au-delà du mois d’avril.

Même s’il est un allié de Vincent Bolloré, président du conseil de Vivendi, Amos Genish est apprécié de la plupart des investisseurs institutionnels au vu de sa longue expérience dans le secteur des télécoms.

Stefano Rebaudo et Agnieszka Flak, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below