March 29, 2018 / 9:00 AM / 8 months ago

LEAD 1-CME rachète la fintech britannique NEX pour £3,9 mds

(Actualisé avec précisions sur l’opération, commentaires, contexte)

29 mars (Reuters) - L’opérateur boursier américain CME Group a annoncé jeudi l’acquisition de la société britannique de “fintech” NEX Group, valorisée environ 3,9 milliards de livres (4,46 milliards d’euros).

Dans le cadre de cette transaction, les actionnaires de NEX recevront 500 pence en numéraire et 0,0444 nouvelle action CME pour chaque titre apporté. L’action NEX sera valorisée 1.000 pence, a précisé CME, l’un des principaux opérateurs boursiers au monde.

Cette offre représente une prime de 2,9% sur le cours de clôture de NEX mercredi.

NEX, entreprise de technologie financière servant d’intermédiaire entre vendeurs et acheteurs d’obligations, de swaps et de devises, avait annoncé le 15 mars avoir été approchée par CME, propriétaire du marché à terme de Chicago, en vue d’une possible offre.

Son cours de Bourse s’est depuis envolé d’un tiers environ et le titre a clôturé à 9,72 livres mercredi, en hausse de 9,77% sur la séance. Le titre était en légère baisse, de 0,57%, à 9,67 livres, vers 08h55 GMT.

“C’est un bon prix”, estime Justin Bates, analyste chez Liberum, tout en jugeant que la partie en numéraire, soit la moitié du prix proposé par CME, pourrait décevoir certains investisseurs et “entrouvrir la porte à une offre concurrente avec une partie plus élevée en cash”.

Les grands projets de fusion entre opérateurs boursiers, comme celui entre London Stock Exchange et Deutsche Börse, se sont heurtés ces dernières années à des problèmes de concurrence mais la taille de l’opération annoncée par CME sur NEX pourrait rendre cette acquisition plus facile à accepter pour les autorités politiques et réglementaires.

LE SIÈGE EUROPÉEN DE CME À LONDRES

“A une époque où les intervenants de marchés cherchent des moyens pour abaisser leurs coûts de transaction et gérer les risques de manière plus efficace, cette acquisition va nous permettre de créer une importante valeur et des sources d’efficacité pour nos clients à travers le monde”, a dit le PDG de CME, Terry Duffy.

L’opérateur boursier a en outre souligné que cette acquisition allait renforcer son implantation en Europe,au Moyen-Orient, en Afrique et dans la région Asie-Pacifique.

Il s’attend à ce que l’opération soit relutive dès l’année prochaine, avec une charge exceptionnelle de 285 millions de dollars (231 millions d’euros), et qu’elle génère des synergies de 200 millions de dollars d’ici 2021.

Le conseil d’administration de NEX a l’intention de recommander cette offre aux actionnaires, a dit CME.

Une fois la transaction réalisée, Michael Spencer, directeur général de NEX, va entrer au conseil d’administration de CME et devenir un conseiller spécial de l’opérateur.

“La décision de CME de choisir Londres comme siège européen est aussi un signal énorme du soutien dont bénéficie le secteur britannique des services financiers”, a dit Michael Spencer.

La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, censée intervenir en mars 2019, pourrait contraindre certaines entreprises du secteur financier, notamment des multinationales, à délocaliser une partie de leurs activités vers un autre pays de l’UE pour continuer à bénéficier du passeport européen. (Noor Zainab Hussain à Bangalore Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below