March 23, 2018 / 1:21 PM / 3 months ago

BOURSE-Wendel recule encore, le dossier IHS inquiète

PARIS, 23 mars (Reuters) - Le titre Wendel chute à nouveau vendredi à la Bourse de Paris, plusieurs analystes revenant sur les difficultés du groupe d’infrastructures IHS, détenu à 21,3% par la société d’investissement, qui ont déjà fait chuter le cours de Bourse la veille.

Les analystes de Société générale ont notamment abaissé leur recommandation sur la valeur à “conserver” contre “acheter” avec un objectif de cours ramené à 145 euros contre 163 euros.

A 14h15, le titre Wendel perd 5,76% à 122,6 euros, signant la plus forte baisse du SBF 120 qui cède au même moment 1,19%.

Les analystes de Société générale déplorent une série de difficultés rencontrées par IHS, rendant désormais peu probable son introduction en Bourse cette année. L’intermédiaire espérait qu’une IPO ait lieu dans les deux prochains mois, ce qui constituait un catalyseur important sur le titre.

A l’occasion de la publication de ses résultats annuels jeudi, Wendel a fait savoir qu’un certain nombre de comptes appartenant à IHS ouverts dans des banques nigérianes avaient fait l’objet de mesures de blocage fin 2017 de la part de la Commission nigériane contre les délits économiques et financiers (EFCC).

Le montant des encours figurant sur les comptes concernés est de 106,8 millions de dollars sur un montant total de trésorerie détenu par IHS de 753 millions de dollars.

“Nous ne connaissons pas les raisons de l’enquête et les conséquences possibles. Cela crée des incertitudes et nous avons abaissé par prudence notre juste valeur sur IHS de 30%, de 1,5 milliard d’euros à 1 milliard”, indiquent les analystes de Kepler Cheuvreux dans une note, qui ont en conséquence réduit leur objectif de cours sur Wendel à 145 euros contre 155 euros.

La rentabilité d’IHS devrait aussi être pénalisée en 2018 par le nouveau mode de conversion de la naira, la monnaie nigériane, en dollars via le guichet NAFEX, a prévenu jeudi Wendel.

Ce changement a entraîné une baisse de 18% de la devise nigériane, expliquent les analystes d’Oddo BHF dans une note, qui estiment à 10% l’impact de cette dépréciation sur le résultat opérationnel d’IHS selon des estimations initiales.

Outre IHS, les analystes de Société générale estiment que la chute boursière de Wendel jeudi (-9,59%) s’explique également par la baisse de l’actif net réévalué par action de la société d’investissement sur les derniers mois.

Au 7 mars 2018, l’ANR ressortait à 167,3 euros par action, contre 181,3 euros par action au 17 novembre 2017, soit une baisse de 14 euros.

Le communiqué des résultats 2017: bit.ly/2pxVlsy (Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below