March 22, 2018 / 3:14 PM / 8 months ago

LEAD 4-Vote à la Chambre des représentants pour éviter un autre "shutdown"

(Actualisé avec déclarations)

WASHINGTON, 22 mars (Reuters) - La Chambre des représentants a adopté jeudi une proposition de loi de financement de 1.300 milliards de dollars permettant d’assurer le fonctionnement du gouvernement fédéral américain jusqu’au 30 septembre et d’éviter ainsi un “shutdown”.

Le vote a été acquis par 256 voix pour et 167 contre. Après la Chambre des représentants, le Sénat a désormais jusqu’à vendredi minuit pour adopter lui aussi ce texte.

Quatre-vingt dix représentants républicains ont toutefois refusé de voter ce texte qui doit encore être approuvé au Sénat.

Faute d’accord au Congrès, les Etats-Unis se retrouveraient de nouveau confrontés à un “shutdown”, la fermeture partielle d’agences et de programmes fédéraux avec mise au chômage technique sans salaire de leurs employés.

La majorité républicaine au Congrès a besoin de l’appoint de voix démocrates pour faire passer le projet, auquel des élus républicains s’opposent au nom de la réduction des déficits publics.

“Il est impératif que nous jugulions l’addiction de Washington aux dépenses incontrôlées que la majorité républicaine n’a pas su ralentir”, a expliqué l’un d’eux, Mark Walker, élu de Caroline du Nord.

Si, malgré l’opposition de Mark Walker et des siens, le texte passe l’obstacle du Congrès puis est promulgué par le président Donald Trump, la question budgétaire quittera l’agenda du Congrès pour les prochains mois.

Le risque s’éloignera donc d’un nouveau “shutdown”, après deux brefs épisodes, dans la seconde quinzaine de janvier puis début février.

Le Sénat, où les républicains disposent d’une très courte majorité, devrait se prononcer jeudi soir ou vendredi et la Maison blanche a prévenu que Donald Trump signerait ce texte, même s’il ne répond pas à toutes ses attentes.

“Je suis optimiste sur ses chances d’adoption au Sénat avec une large majorité”, a déclaré le chef de file des sénateurs démocrates Chuck Schumer.

Sur Twitter, Donald Trump a affirmé que le texte lui permettra d’entamer la construction du mur qu’il entend bâtir à la frontière mexicaine, un élément selon lui indispensable à la maîtrise de l’immigration.

Il a sur ce point été contredit par les démocrates pour lesquels le texte ne permet que l’entretien ou la construction d’une série de clôtures et certainement pas l’édification d’un mur en béton. (Richard Cowan, avec Amanda Becker et Susan Heavey, Henri-Pierre André et Gilles Trequesser pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below