March 22, 2018 / 7:24 AM / 4 months ago

Singapour-Loi sur les fake news-Les géants technologiques inquiets

SINGAPOUR, 22 mars (Reuters) - Les géants mondiaux des technologies nouvelles, comme Facebook et Twitter ont fait part jeudi de leur préoccupation face au projet d’adoption à Singapour d’une loi visant à combattre les “fake news” (fausses informations), estimant que les règles existantes suffisaient.

Des représentants de Facebook, Twitter et Google ont participé à un débat parlementaire sur les moyens de contrer la menace des “fake news”, à laquelle Singapour se dit particulièrement vulnérable étant donné la petite taille de la cité-Etat, de son rôle de plaque tournante de la finance mondiale et de sa mixité ethnique et religieuse.

La riche cité-Etat compte parmi les pays qui cherchent à se doter d’une législation destinée à contrer les fausses informations, une tendance qui fait craindre à certains que de telles lois servent en fait à renforcer le contrôle des Etats sur les médias.

“Nous ne pensons pas que la loi soit la meilleure approche pour régler la question”, a estimé Alvin Tan, un responsable de Facebook pour le Sud-Est asiatique.

Singapour arrive au 151e rang sur 180 pays, dans le classement de l’indice de la liberté de la presse dans le monde établi par l’ONG Reporters sans frontières (RSF), qui défend la liberté d’informer. (Fathin Ungku; Eric Faye pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below