March 20, 2018 / 10:15 AM / 6 months ago

GB-L'inflation ralentit plus que prévu en février

LONDRES, 20 mars (Reuters) - L’inflation en Grande-Bretagne a été plus faible que prévu en février, l’impact du vote en faveur du Brexit s’estompant.

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,7% en février en rythme annuel le mois dernier, leur plus faible progression depuis juillet 2017, a annoncé mardi l’Office national de la statistique (ONS).

Cette hausse est légèrement en deçà des prévisions des analystes qui anticipaient en moyenne +2,8%.

Ce ralentissement ne devrait toutefois pas modifier la politique de la Banque d’Angleterre, qui a prévenu qu’il lui faudrait probablement relever les taux d’intérêt plus tôt et plus fortement qu’elle ne le pensait il y a trois mois en raison de l’amélioration des perspectives économiques de la Grande-Bretagne dans un contexte international porteur.

Les investisseurs estiment que la BoE devrait maintenir sa politique monétaire inchangée lors de sa réunion de jeudi et anticipent une nouvelle hausse des taux en mai.

L’inflation a bondi en Grande-Bretagne avec la hausse des prix importés liée à la chute de la livre qui a suivi le vote du 23 juin 2016 pour une sortie de l’Union européenne.

Mais la livre a regagné du terrain ces mois derniers, ce qui devrait alléger certaines pressions inflationnistes qui ont pesé sur le pouvoir d’achat des ménages.

Les prix du pétrole ont baissé et les prix alimentaires ont augmenté plus lentement qu’en février 2017, a observé Phil Gooding, statisticien de l’ONS.

Les chiffres que l’ONS doit publier mercredi devraient montrer une progression des salaires de 2,6% en rythme annuel sur les trois mois à fin janvier et la BoE estime que les salaires devraient croître plus rapidement que l’inflation dns le courant de l’année.

Les industriels ont augmenté leurs prix de vente de 2,6%, contre +2,8% en janvier, une hausse inférieure au consensus de 2,7% et la plus faible depuis novembre 2016.

Les coûts des matières premières ont augmenté de 3,4% en février par rapport au même mois de 2017, contre +4,7% en janvier, bien en deçà du pic de près de 20% enregistré en janvier 2017.

La livre sterling a réduit ses gains face au dollar après l’annonce de cette statistique.

Tableau (William Schomberg et David Milliken Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below