March 1, 2018 / 1:35 AM / 6 months ago

LEAD 1-USA-Deux distributeurs vont limiter leurs ventes d'armes

(Actualisé avec précisions)

WASHINGTON/NEW YORK, 1er mars (Reuters) - Deux distributeurs américains ont annoncé mercredi des mesures visant à limiter leurs ventes d’armes, deux semaines après la tuerie dans un lycée de Portland en Floride, qui a lancé un vif débat aux Etats-Unis sur le contrôle des armes à feu.

La firme Dick’s Sporting Goods, spécialisée dans les produits destinés à la chasse, à la pêche et aux activités de plein air, a pour sa part annoncé qu’elle cessait définitivement la vente de fusils d’assaut.

Dick’s Sporting Goods ajoute, dans une lettre ouverte signée de son PDG, Ed Stack, et publiée sur son site internet, qu’elle ne vendra plus en outre de chargeurs de grande capacité et qu’elle ne vendra plus aucune arme aux moins de 21 ans.

Quelque heures plus tard, le numéro un américain de la distribution, Walmart, annonçait qu’il portait de 18 à 21 ans l’âge minimum d’achat d’une arme à feu et de munitions dans ses magasins. Walmart ne vend plus d’armes de type fusil d’assaut et leurs accessoires depuis 2015.

Le distributeur a également annoncé qu’il supprimait de son site internet les articles qui ressemblent à des fusils type fusils d’assaut, comme par exemple des jouets représentant ce type d’armes.

Ces annonces interviennent le jour de la reprise des cours au lycée Marjory Stoneman Douglas à Parkland, en Floride, où 17 personnes, pour la plupart des élèves, ont été tuées par un jeune de 19 ans il y a 15 jours.

Le suspect, Nikolas Cruz, avait acheté en toute légalité une arme chez Dick’s au mois de novembre, mais pas celle qui a été utilisée pour commettre le massacre, a indiqué Ed Stack.

Nikolas Cruz, qui avait été élève au lycée Stoneman Douglas avant d’en être renvoyé, est accusé d’avoir utilisé un fusil d’assaut de type AR-15 pour commettre le massacre.

Dick avait supprimé les armes de type fusil d’assaut de ses magasins à l’enseigne Dick’s après la tuerie de 2012 à l’école élémentaire Sandy Hook dans le Connecticut qui avait coûté la vie à 20 enfants et six adultes, mais continuait à les vendre sous une autre enseigne.

La décision annoncée mercredi les supprime aussi de ses 35 points de vente Field & Stream, a précisé Ed Stack, en soulignant que la mesure était définitive.

D’autres sociétés ont déjà pris des mesures concernant le contrôle des armes.

Ainsi le numéro un mondial de la distribution en ligne, Amazon, interdit depuis longtemps la vente d’armes à feu et d’explosifs sur son site internet. Il interdit aussi la vente d’accessoires et de munitions dans la plupart des cas.

Ebay fait savoir que sa politique interdit en principe les ventes d’armes à feu et de chargeurs comptant plus de dix munitions. (Susan Heavey à Washington, Nandita Bose à New York et Sangameswaran S à Bengalore avec Jeffrey Dastin à San Francisco et Eric Johnson à Seattle; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below