February 27, 2018 / 5:14 PM / 2 months ago

RESUME DE L'ACTUALITE A 17H10 GMT (27/02)

BEYROUTH - Une trêve de cinq heures ordonnée par Vladimir Poutine n’a pas été respectée, ce matin dans la Ghouta orientale, enclave rebelle à l’est de Damas où la reprise des combats a empêché l’évacuation de civils et l’acheminement d’une aide humanitaire.

“C’est une question de vie ou de mort, il nous faut une cessation des hostilités de trente jours en Syrie, ainsi que le réclame le Conseil de sécurité”, a déclaré à Genève Jens Laerke, porte-parole du bureau de la coordination de l’aide humanitaire de l’Onu.

En visite aujourd’hui à Moscou, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a souligné que la Russie était “l’un des seuls acteurs internationaux en mesure d’obtenir la mise en oeuvre de la résolution” de l’Onu.

Lors d’une conférence de presse avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, Jean-Yves Le Drian a déclaré que trois groupes rebelles de la Ghouta orientale avaient confirmé leur intention de respecter la trêve. Le ministre français a estimé que l’idée de cette trêve quotidienne était un pas en avant, mais encore insuffisant. Il a demandé la mise en place d’un mécanisme de surveillance du cessez-le-feu.

—-

MOSCOU-PARIS - Jean-Yves Le Drian, qui est attendu le 5 mars à Téhéran, a réitéré aujourd’hui la préoccupation de la France face aux “ambitions capacitaires” de l’Iran en matière balistique. Le programme balistique iranien - un modèle du missile Qader a été récemment dévoilé lors du 39e anniversaire de la Révolution islamique, selon l’agence Fars - est au coeur d’une guerre des mots entre Paris et Téhéran depuis novembre dernier, lorsqu’Emmanuel Macron s’est inquiété d’une politique balistique “non maîtrisée”.

—-

JERUSALEM - Le gouvernement israélien a suspendu un projet de réforme fiscale et foncière dénoncé par les Eglises du pays et qui a entraîné la fermeture de l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, site de la crucifixion et du tombeau du Christ selon la tradition.

Les dirigeants des Églises catholique, grecque orthodoxe et arménienne ont expliqué que les mesures qui étaient envisagées par le gouvernement constituaient “une attaque systématique et sans précédent contre les chrétiens en Terre Sainte”.

Après avoir reçu aujourd’hui un communiqué des services du Premier ministre, Benjamin Netanyahu, ils ont fait savoir qu’ils allaient l’étudier, sans exclure une réouverture de l’église du Saint-Sépulcre fermée dimanche.

—-

WASHINGTON - Emmanuel Macron effectuera du 23 au 25 avril aux Etats-Unis la première visite d’Etat d’un dirigeant étranger organisée sous la présidence de Donald Trump.

L’invitation avait été lancée lors du déplacement de Donald Trump à Paris à l’occasion du défilé militaire du 14-Juillet. Le président français sera reçu à la Maison blanche le 24.

—-

LEIPZIG, Allemagne - Le tribunal administratif fédéral de Leipzig a jugé aujourd’hui que les grandes villes avaient le droit d’interdire la circulation des voitures diesel polluantes, une décision qui pourrait concerner 12 millions de véhicules en Allemagne et est susceptible de faire tache d’huile dans d’autres pays d’Europe.

Les juges de Leipzig avaient été saisis par les autorités du Bade-Wurtemberg et de la Rhénanie du Nord-Westphalie, deux Länder où l’industrie automobile est très présente, contre des interdictions imposées par des juridictions locales aux villes de Stuttgart et Düsseldorf.

—-

BRUXELLES - Les négociations entre Londres et l’Union européenne n’ont pas suffisamment progressé pour garantir la conclusion d’un accord sur la transition après la sortie du Royaume-Uni de l’UE, prévue fin mars 2019, a une nouvelle fois mis en garde aujourd’hui le négociateur en chef de l’UE sur le Brexit, Michel Barnier.

“Il y a d’importants points de désaccord avec le Royaume-Uni sur ce que nous entendons par accord de transition, sur la durée et sur les conditions d’un tel accord”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

“Le Royaume-Uni aimerait, à ce qu’il semble, laisser ouverte la durée (de la transition), ce qui n’est pas possible”, a ajouté Michel Barnier, qui a également évoqué comme point de désaccord la question de l’application des règles européennes lors de la période d’ajustement qui suivra le Brexit.

—-

PARIS - Les syndicats de la fonction publique ont officiellement lancé aujourd’hui leur mobilisation contre les réformes annoncées par le gouvernement en exprimant leur inquiétude que leur mouvement soit éclipsé par celui des cheminots de la SNCF.

Sept des neufs syndicats de la Fonction publique (CGT, FO, FSU, CFTC, CFE-CGC, FA et Solidaires) ont appelé à une journée d’actions le 22 mars pour s’opposer à la réforme du secteur public qui vise à recourir davantage aux contractuels, à mettre en place une rémunération au mérite et ainsi qu’un plan de départs volontaires. et

Certains syndicats de la SNCF - la CGT-Cheminots, l’UNSA-ferroviaire, SUD-Rail ainsi que Force ouvrière - ont profité de cette date pour appeler à manifester contre la refonte du secteur ferroviaire, présentée hier.

PARIS - Le gouvernement s’est déclaré aujourd’hui persuadé que la concertation permettrait d’éviter un conflit à la SNCF, mais les syndicats maintiennent la menace d’une grève dure au lendemain de l’annonce du bouclage par ordonnances de la réforme ferroviaire.

Bruno Le Maire a répondu aujourd’hui sur France 2 aux mises en garde de Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, qui avait dit la veille dans les Echos qu’il ne “laisserait personne cracher à la figure des cheminots”.

“Personne n’a envie de cracher à la figure des cheminots”, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, démentant tout bras de fer. “Si on aime la SNCF, ce qui est mon cas, il faut cette transformation”, a-t-il assuré tout en précisant que l’éventuelle reprise par l’Etat de la dette de la SNCF serait conditionnée à la mise en oeuvre de la réforme.

—-

PARIS - Le nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité est resté quasiment inchangé en janvier en France métropolitaine, selon les données mises en ligne aujourd’hui par le ministère du Travail et Pôle emploi.

Dans la catégorie A (sans aucune activité), le nombre d’inscrit a affiché une légère diminution, avec 300 inscrits de moins qu’en décembre, pour un total de 3.463.100 personnes.

En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d’inscrits a reflué de 8.700 par rapport au mois précédent, à 5.618.400.

—-

SAINT-DENIS, Seine-Saint-Denis - Emmanuel Macron a sonné aujourd’hui la mobilisation de tous les acteurs - collectivités, sportifs et ministres - en vue des Jeux Olympiques que Paris accueillera en 2024, cent ans après le dernier passage de la flamme dans la capitale française.

Les choses se mettent progressivement en place dans la ville de naissance du fondateur des JO modernes, Pierre de Coubertin.

Après la nomination d’un délégué interministériel en septembre - Jean Castex - et l’accord obtenu le 20 février entre députés et sénateurs sur le projet de loi olympique, le conseil d’administration du comité d’organisation des JO (Cojo) se réunira pour la première fois vendredi.

“Nous sommes dans une séquence où tout s’enchaîne parfaitement”, a estimé le chef de l’Etat, à l’ouverture d’un conseil olympique et paralympique réunissant ministres, collectivités et acteurs, au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), futur coeur névralgique des Jeux.

—-

PARIS - Laurent Wauquiez a profité aujourd’hui de sa visite au Salon de l’agriculture pour soigner son image encore fragile d’élu du monde rural par opposition à Emmanuel Macron, qu’il dépeint en citadin sourd aux préoccupations paysannes.

Depuis son élection à la tête des Républicains (LR), l’ex-maire du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, a fait du sujet l’un de ses angles d’attaque privilégiés contre le chef de l’Etat.

“Ce monde-là, Emmanuel Macron ne le comprend pas, il ne l’écoute pas. C’est un monde qu’il méprise et qu’il ignore”, a déclaré Laurent Wauquiez lors d’une conférence de presse informelle organisée dans les allées du Salon, à Paris.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below