February 26, 2018 / 11:02 PM / 9 months ago

Le rachat du génériqueur Akorn par Fresenius remis en cause

FRANCFORT, 26 février (Reuters) - Le groupe allemand Fresenius a remis en cause lundi son projet de rachat d’Akorn en raison de doutes sur l’intégrité de données publiées par le fabricant américain de médicament génériques liquides.

L’annonce faisait chuter l’action Akorn de 40% à 18,2 dollars dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street.

Dans un communiqué publié en soirée, Fresenius explique avoir ordonné une enquête indépendante sur des données liées à des développements de produits chez Akorn.

“Le directoire et le conseil de surveillance de Fresenius étudieront les conclusions de l’enquête”, écrit-il. “La finalisation de la transaction pourrait être affectée si les conditions de l’accord de fusion ne sont pas réunies.”

Le rachat d’Akorn, pour un peu plus de quatre milliards d’euros, avait été conclu en avril 2017 mais sa finalisation a été repoussée au début 2018, la Commission fédérale américaine du commerce (FTC) ayant demandé un délai supplémentaire pour se prononcer.

Dans l’intervalle, Akorn a vu ses résultats plombés par des problèmes d’approvisionnement et une concurrence accrue pour certains de ses produits.

Dans son communiqué, Fresenius précise qu’il continue de demander le feu vert de la FTC au projet d’acquisition du fabricant de crèmes et de gouttes médicales. (Ludwig Burger et Andreas Cremer, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below