February 26, 2018 / 4:47 PM / 7 months ago

LEAD 1-La CDU de Merkel approuve l'accord de coalition avec le SPD

(Précisions)

par Madeline Chambers et Michelle Martin

BERLIN, 26 février (Reuters) - Le congrès des conservateurs de la CDU, le parti d’Angela Merkel, a approuvé lundi l’accord de coalition conclu avec les sociaux-démocrates du SPD.

Un millier de délégués du parti chrétien-démocrate, réunis à Berlin, étaient appelés à se prononcer. Il n’y a eu que 27 votes contre l’accord négocié au début du mois.

L’issue de la consultation des quelque 464.000 adhérents du SPD, qui votent depuis le 20 février et jusqu’à vendredi prochain, s’annonce elle bien plus incertaine: les résultats de cette consultation postale seront connus dimanche.

“Nous voulons contribuer à la formation d’un gouvernement fédéral stable, capable d’agir”, a lancé la chancelière aux délégués. “Le fait que nous votions aujourd’hui sur un accord de coalition cinq mois après les élections montre que nous sommes confrontés à une situation difficile, jamais rencontrée jusqu’ici”, a-t-elle souligné.

Elle a assuré que le nouveau gouvernement n’alourdirait ni la fiscalité ni la dette publique.

Elle a également promis une politique de relance de l’Union européenne, l’accès au haut débit internet dans toute l’Allemagne d’ici 2025, une hausse des crédits pour la recherche et une “tolérance zéro” en matière de sécurité.

Angela Merkel a déçu de nombreux conservateurs en accordant le portefeuille des Finances au SPD, un choix “douloureux” qu’elle a justifié par la nécessité de voir les négociations aboutir. Elle a souligné l’importance du ministère de l’Economie, qui revient à la CDU après être resté des années aux mains des sociaux-démocrates.

NOUVELLE SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE LA CDU

Les délégués de la CDU ont par ailleurs élu comme nouvelle secrétaire générale Annegret Kramp-Karrenbauer, la ministre-présidente de la Sarre surnommée “mini-Merkel”. Adoubée par 98% des votants, cette catholique de 55 ans, que soutenait Merkel, représente le courant centriste de la CDU, opposée à une droitisation du mouvement.

Angela Merkel a présenté dimanche aux membres du parti six membres de son futur gouvernement. Elle a promu son plus farouche adversaire, Jens Spahn, qui récupère le ministère de la Santé. Elle a nommé autant de femmes que d’hommes et procédé à un rajeunissement puisqu’elle est désormais la seule âgée de plus de 60 ans.

Jens Spahn, 37 ans, qui incarne l’aide droite de la CDU, passe de vice-ministre des Finances, poste qu’il occupait depuis 2015, à ministre de la Santé. Celui qui fut l’expert de la CDU en matière de santé ne cache pas son ambition de prendre à terme la tête du gouvernement.

Selon un sondage Forsa publié lundi, le SPD gagne deux points en une semaine, à 18%, et le bloc CDU-CSU gagne un point, à 35%. L’Alternative pour l’Allemagne (AfD), parti d’extrême droite, arrive en troisième position avec 13%.

Après 12 années à la chancellerie et 18 à la tête de la CDU, Angela Merkel voit son autorité contestée en interne, des voix s’élevant pour s’alarmer de la poussée de l’AfD qui attire des électeurs conservateurs mécontents, notamment de la politique d’immigration.

La CDU a enregistré aux législatives de septembre dernier son pire résultat électoral au niveau national depuis 1949.

Avec Thomas Escritt, Michael Nienaber et Andreas Rinke; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below