February 23, 2018 / 9:54 AM / 2 months ago

LEAD 1-RBS renoue avec le bénéfice, mais ne règle pas son litige

(Actualisé avec détails et citation DG, cours de Bourse)

par Emma Rumney et Lawrence White

LONDRES, 23 février (Reuters) - Royal Bank of Scotland (RBS) a publié vendredi son premier bénéfice annuel depuis 2007 mais n’est pas parvenue à conclure un accord avec le département américain de la Justice concernant un litige pour des accusations de tromperie dans la vente de titres adossés à des actifs immobiliers (MBS).

Le groupe bancaire a dégagé l’an dernier un bénéfice de 752 millions de livres (852,5 millions d’euros) alors que le consensus était d’une perte de 592 millions de livres. Mais les analystes avaient inclu dans leurs estimations des provisions importantes pour le règlement du litige, évalué par certains jusqu’à 12 milliards de dollars (10 milliards d’euros).

RBS avait prévu de régler ce litige en 2017.

Si la banque s’était acquittée de cette amende, elle aurait accusée une dixième perte annuelle consécutive. Depuis 2008, RBS a accumulé des pertes de 58 milliards de livres.

La banque n’a donné aucune information sur le calendrier de règlement du litige, son dernier grand défi hérité du passé.

Le directeur général, Ross McEwan, a souligné dans un communiqué qu’à ce stade le problème ne dépendait pas de la banque, qui pourrait néanmoins commencer à penser à renouer avec le versement d’un dividende ou le rachat d’actions.

“Maintenant que beaucoup de nos problèmes hérités du passé sont réglés, la situation de la banque est beaucoup plus claire piour les investisseurs et la perspective de restituer tout capital excédentaire aux actionnaires se rapproche”, a-t-il dit.

Mais pour les observateurs du marché, le retour symbolique au bénéfice de la banque, après son renflouement pour 45,5 milliards de livres au plus fort de la crise financière, est éclipsé par la lourde amende dont elle doit encore s’acquitter.

“Des problèmes demeurent, notamment avec le département de la Justice aux Etats-Unis sur le dossier de la vente de MBS, dont les coûts pourraient avoisiner les 10 milliards de dollars”, écrit Michael Hewson de CMC Markets dans une note.

“Avec des problèmes majeurs hérités du passé non résolus, il est difficile de se faire une idée des bénéfices à moyen terme”, renchérit Neil Wilson, chef analyste chez ETX Capital.

L’action RBS recule de 4,3% vers 09h35 GMT à la Bourse de Londres, plus forte baisse de l’indice FTSE et deuxième plus mauvaise performance de l’indice paneuropéen EuroFirst 300 . Les intervenants du marché attribuent ce repli au résultat ajusté qui est inférieur aux attentes.

La baisse de l’action complique aussi les projets l’Etat britannique qui envisage de céder sa participation de 71% dans la banque acquise à l’occasion de plan de sauvetage.

RBS a provisionné 764 millions de livres au quatrième trimestre, y compris pour ses pratiques commerciales abusives d’assurances mensualités (175 millons) et de MBS (492 millions).

Les coûts de restructuration ont atteint 531 millions de livres sur le trimestre et 1,6 milliard sur l’année.

La banque a dit qu’elle investirait 1,5 milliard de livres de plus que prévu sur les deux prochaines années, dont 800 millions pour la numérisation.

Lire aussi:

BREAKINGVIEWS-RBS is a step away from ending its lost decade: (Emma Rumney, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below