February 21, 2018 / 5:09 PM / 5 months ago

Le DUP demande à Londres d'établir le budget de l'Ulster

LONDRES, 21 février (Reuters) - La présidente du Parti unioniste démocratique (DUP), Arlene Foster, a annoncé mercredi avoir demandé à la Première ministre britannique Theresa May de prendre les mesures pour établir le budget de l’Irlande du Nord, paralysée par une crise politique depuis janvier 2017.

“Nous avons voulu lui faire comprendre la nécessité et l’urgence d’avoir un budget pour la population de l’Irlande du Nord et je pense qu’elle a compris le message”, a déclaré Arlene Foster à l’issue d’une réunion à Londres visant à rétablir le gouvernement de l’Ulster.

“Nous espérons que cela aura lieu dans un avenir proche. Le budget doit être établi et nous sommes venus ici aujourd’hui avec la volonté que cela soit fait”, a ajouté la dirigeante unioniste.

Le DUP est allié aux conservateurs à la Chambre des communes. Le petit parti nord-irlandais, qui compte dix députés, fournit à la formation de Theresa May l’appoint nécessaire pour y disposer de la majorité absolue.

Les Tories ont perdu cette majorité absolue à la faveur des élections législatives anticipées convoquées par Theresa May afin de renforcer sa position politique avant d’entamer les négociations sur le Brexit.

La question du statut de l’Irlande du Nord et de la frontière avec la république d’Irlande reste un point épineux dans les négociations entre Britanniques et Européens, le DUP refusant un statut particulier pour la région et exigeant qu’elle soit soumise au même régime que le reste du Royaume-Uni après le Brexit.

En janvier 2017, le Sinn Féin, principale formation nord-irlandaise favorable au rattachement à l’Irlande, a quitté le gouvernement de coalition auquel il participait avec le DUP, affirmant ne pas être traité de manière équitable.

Depuis, plusieurs rounds de pourparlers ont eu lieu et à la fois Theresa May et le Premier ministre irlandais Leo Varadkar ont joué les médiateurs afin de sortir de l’impasse politique, sans résultat.

Cette situation de blocage oblige Londres à envisager un recours à la “direct rule” (l’administration directe de la province) par laquelle le gouvernement britannique se substitue aux autorités locales défaillantes.

Andrew MacAskill; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Arthur Connan

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below