February 21, 2018 / 5:14 PM / 9 months ago

Fnac Darty-La marge progresse en 2017 malgré un marché peu porteur

PARIS, 21 février (Reuters) - Fnac Darty a fait état mercredi d’une nette progression de sa marge opérationnelle en 2017 dans un marché français peu porteur pour la distribution de produits électroménagers, électroniques et culturels.

Le groupe a bouclé l’exercice sur des ventes en progression de 0,5% en données comparables, à 7.448 millions d’euros, après une hausse de 2,0% en 2016.

Son résultat opérationnel courant a quant à lui augmenté de 33% pro forma à 270 millions d’euros, pour une marge en hausse de 90 points de base à 3,6% (contre 2,7% un an plus tôt).

“Dans un contexte peu porteur, où tous les acteurs de la distribution sont confrontés à de profondes transformations, notre groupe démontre la robustesse de son modèle omnicanal (...)”, déclare dans le communiqué Enrique Martinez, nouveau directeur général du groupe depuis le départ d’Alexandre Bompard chez Carrefour.

Le groupe fait état d’un déploiement de plus de 65% à fin 2017 des synergies liées au rachat de Darty en 2016 et confirme l’objectif de 130 millions d’euros de synergies d’intégration pour la fin 2018.

Le groupe confirme aussi ses objectifs à moyen terme, qui visent une croissance supérieure à ses marchés et une marge opérationnelle courante entre 4,5% et 5%.

Dans le cadre d’un nouveau plan stratégique baptisé “Confiance +”, le distributeur entend gagner des parts de marché grâce notamment à l’accélération de ses ouvertures de magasins, à sa diversification dans la cuisine et au développement de nouveaux services aux particuliers comme aux professionnels.

Il s’est fixé pour objectif de doubler sa rentabilité opérationnelle à moyen terme par rapport aux 2,7% de 2016.

En Bourse, le titre Fnac Darty a terminé à 96,15 euros mercredi avant la publication des résultats, accusant un recul de 4,5% depuis le début de l’année après un bond de 57% en 2017, largement induit par un intérêt spéculatif depuis l’arrivée de l’allemand Ceconomy au capital du groupe en juillet 2017.

Devenu le premier actionnaire de Fnac Darty après le rachat des 24,3% détenus par Artemis, holding de contrôle du groupe Kering, Ceconomy est perçu comme le “consolidateur” du secteur.

Mais en février 2018, le courtier en assurance SFAM a, contre toute attente, annoncé avoir racheté au fonds activiste Knight Vinke sa participation de 11% dans Fnac Darty, indiquant alors qu’il pourrait renforcer sa participation mais qu’il excluait de prendre le contrôle du groupe.

Le mariage entre la Fnac et Darty a hissé le groupe à la deuxième place du commerce en ligne en France, derrière le géant américain Amazon et devant CDiscount, filiale de Casino .

Le communiqué :

Pascale Denis, avec Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below