February 15, 2018 / 11:22 PM / 2 months ago

RPT-LEAD 1-Renault-Ghosn restera, pour renforcer l'intégration avec Nissan

(Répétition sans changement de la dépêche diffusée jeudi soir)

PARIS, 15 février (Reuters) - Le conseil d’administration de Renault a demandé au PDG Carlos Ghosn de rester aux manettes encore quatre ans pour renforcer l’intégration de l’Alliance formée avec le partenaire japonais Nissan.

Carlos Ghosn, qui a 63 ans, devra “engager les étapes décisives permettant de rendre l’Alliance pérenne” durant son prochain mandat, a fait savoir jeudi le conseil d’administration du groupe automobile.

Le renouvellement de son mandat d’administrateur sera proposé aux actionnaires de Renault lors de l’assemblée générale annuelle du 15 juin.

“Le conseil d’administration a renouvelé sa pleine confiance à Monsieur Carlos Ghosn en tant que président-directeur général de Renault et président-directeur général de l’Alliance”, écrit-il dans un communiqué.

La France, qui détient 15% du capital de Renault, faisait pression pour un resserrement des liens avec Nissan afin de garantir que l’Alliance forgée il y a 19 ans survivrait à un éventuel départ de Carlos Ghosn, son grand architecte.

Le président Emmanuel Macron avait exprimé mardi “la volonté d’avoir une feuille de route claire qui permette de défendre pleinement les intérêts du groupe, de l’Alliance et de l’ensemble des sites industriels français”.

Le conseil a aussi confirmé la promotion du directeur délégué à la Compétitivité (CPO) Thierry Bolloré à un nouveau poste de directeur général adjoint du groupe automobile, à compter du 19 février.

Le quotidien Les Echos, citant des propos du ministre de l’Economie à l’AFP, écrit que Carlos Ghosn a accepté de diminuer son salaire de 30%.

“L’Etat a voté la rémunération de Carlos Ghosn puisque Carlos Ghosn a accepté une diminution de son salaire de 30%”, a ainsi déclaré Bruno Le Maire.

L’Etat français s’opposait régulièrement à Carlos Ghosn sur sa rémunération.

Le conseil d’administration de Renault a en outre décidé jeudi de proposer Pierre Fleuriot et Thierry Derez comme administrateurs indépendants, en remplacement de Marc Ladreit de Lacharrière et Thierry Desmarest.

Ce dernier, qui siège au conseil d’administration de Renault depuis avril 2008 et dont le mandat courait jusqu’en 2020, a décidé de se démettre de son mandat d’administrateur, avait annoncé le groupe mardi.

Des sources avaient indiqué à Reuters mardi que Thierry Derez, PDG de l’assureur Covéa, remplacerait Thierry Desmarest au conseil d’administration de Renault, et que Pierre Fleuriot, président de Credit Suisse France pendant sept ans jusqu’en 2016, prendrait quant à lui la place de Marc Ladreit de Lacharrière, bientôt atteint par la limite d’âge.

Renault publie ses résultats financiers de 2017 vendredi, avant l’ouverture du marché.

Le communiqué de Renault : bit.ly/2o2jeYE

Dominique Rodriguez, avec Laurence Frost

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below