February 14, 2018 / 11:09 AM / 10 months ago

Toshiba recrute un ex-banquier comme PDG et relève sa prévision

* Premier bénéfice net annuel prévu en 4 ans

* Le nouveau PDG vient de CVC Capital

* Hors mémoires, le bénéfice d’exploitation annuel serait nul

par Makiko Yamazaki

TOKYO, 14 février (Reuters) - Toshiba a nommé un transfuge d’une de ses banques au poste de PDG et prévoit de dégager son premier bénéfice annuel net depuis quatre ans, grâce notamment à sa division semi-conducteurs désormais en vente.

Nobuaki Kurumatani, 60 ans, ancien vice-président de Sumitomo Mitsui Financial Group et président de la branche japonaise du fonds d’investissement CVC Capital Partners , prendra ses nouvelles fonctions le 1er avril.

Il sera responsable des décisions stratégiques à très long terme et des relations avec l’extérieur et devra notamment assurer en douceur la vente de Toshiba Memory.

Le deuxième producteur mondial de mémoires Nand, derrière Samsung Electronics, a annoncé en septembre avoir signé un accord de 2.000 milliards de yens (15,6 milliards d’euros) en vue de céder sa division à un consortium emmené par le fonds d’investissement Bain Capital au terme de tractations aux multiples rebondissements.

Cette cession, qui n’est pas du goût de certains actionnaires, doit lui permettre de couvrir les dettes évaluées à plusieurs milliards de dollars de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse, qui est en dépôt de bilan.

Celle-ci a passé un accord aves ses créanciers qui lui permettra de sortir de cette situation, ont dit le mois dernier trois sources à Reuters.

La division mémoires, dont Toshiba doit conserver 40% des parts, est également le principal contributeur au bénéfice du conglomérat, dont l’amélioration des finances et la première priorité avouée de Nobuaki Kurumatani.

“Il faut d’abord redresser rapidement le capital et revenir dans la compétition mondiale”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Kurumatani, qui passe pour avoir de bonnes relations avec les responsables politiques et les bureaucrates, a participé à l’élaboration du plan de sauvetage public de Tokyo Electric Power, à la suite du séisme et du tsunami de Fukushima en mars 2011.

“Sa nomination est motivée par les actionnaires activistes car il n’y a personne chez Toshiba disposant de l’expérience nécessaire pour traiter avec eux”, a déclaré une source financière proche du dossier.

PRÉVISION DE BÉNÉFICE DE Y520 MDS

L’actuel directeur général, Satoshi Tsunakawa, deviendra directeur général délégué et sera responsable de la gestion au jour le jour. Il a réaffirmé que la vente du pôle mémoires restait d’actualité.

Toshiba prévoit désormais un bénéfice net record de 520 milliards de yens (3,9 milliards d’euros) sur l’exercice annuel s’achevant au 31 mars, contre une prévision de perte nette de 110 milliards de yens auparavant.

Cette nouvelle prévision de bénéfice, portée par le pôle mémoires et par l’évolution du dossier Westinghouse, est nettement supérieure au consensus qui est de 188 milliards de yens.

Les mémoires devraient dégager un bénéfice d’exploitation annuel de l’ordre de 450 milliards de yens. Sans cela, Toshiba serait susceptible de réaliser un résultat opérationnel nul.

Le retour au bénéfice, conjugué à une plus-value de 600 milliards de yens tirée d’une augmentation de capital réservée à des investisseurs étrangers, permettra à Toshiba d’éviter de comptabiliser pour une deuxième année consécutive un actif net négatif, ce qui aurait pu avoir comme conséquence sa radiation de la cote.

Ce faisant, céder le pôle mémoires d’ici la fin mars ne s’impose plus comme une nécessité absolue, une échéance qui passait de toute façon pour être difficile à respecter étant donné que les autorités chinoises continuent d’examiner l’opération.

Si la chose n’est pas faite d’ici là, Toshiba a encore la ressource d’y renoncer, ont dit des sources.

Argyle Street Management, un fonds spéculatif basé à Hong Kong avec 1,2 milliard de dollars (979 millions d’euros) d’actifs sous gestion, s’est prononcé en décembre contre la vente, du fait de l’augmentation de capital, et a prôné au contraire une introduction en Bourse. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below