February 13, 2018 / 7:18 PM / 6 months ago

Apple-Tim Cook n'est "pas fan" d'un dividende exceptionnel

13 février (Reuters) - Tim Cook, le directeur général d’Apple, a minimisé mardi la perspective de voir la firme à la pomme distribuer un dividende exceptionnel avec une partie de son trésor de guerre de 285 milliards de dollars (231 milliards d’euros) amassé à l’étranger et qu’elle peut désormais rapatrier dans des conditions plus favorables aux Etats-Unis.

Lors de l’assemblée générale annuelle du groupe dans son nouveau campus “Apple Park” de Cupertino, en Californie, un participant a demandé si la récente réforme fiscale qui réduit la taxation des bénéfices rapatriés pourrait amener l’entreprise à doubler son dividende.

“Les dividendes exceptionnels, je ne suis pas vraiment fan”, a répondu Tim Cook. “Mais s’agissant d’un accroissement annuel du dividende, c’est quelque chose qui (nous) tient à coeur.”

Comme cela est devenu une habitude, Apple fera le point sur ses projets de redistribution aux actionnaires en avril, lors de la conférence téléphonique suivant la publication de ses prochains résultats, a-t-il précisé.

Les participants à l’assemblée générale ont voté contre deux propositions soumises par des actionnaires, l’une qui prévoyait de faciliter la désignation de candidats au conseil d’administration et l’autre qui demandait la création au sein du groupe d’un comité des droits de l’homme chargé notamment de superviser les conditions de travail chez les sous-traitants chinois et d’en rendre compte.

Chez Apple, un groupe réunissant moins de 20 actionnaires doit détenir 3% du capital de l’entreprise pour pouvoir désigner un candidat au conseil d’administration. La motion demandant d’assouplir cette règle a été rejetée par 67,8% des votes, et celle sur la création d’un comité des droits de l’homme a obtenu 94,4% de voix contre.

Apple avait recommandé aux actionnaires de voter contre les deux mesures.

L’AG a en revanche approuvé quatre mesures proposées par le groupe, dont l’une qui entérine un vote des actionnaires sur les rémunérations des dirigeants (“say on pay”). (Stephen Nellis, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below