February 13, 2018 / 10:22 AM / 2 months ago

BOURSE-Michelin sanctionné, les prévisions déçoivent

PARIS, 13 février (Reuters) - Michelin baisse mardi en Bourse après des prévisions accueillies sans enthousiasme par plusieurs intermédiaires financiers.

L’action du groupe de pneumatiques perd 1,32% à 123,65 euros à 11h15, figurant parmi les plus fortes baisses du CAC 40 , qui recule alors de 0,17%.

Le titre a progressé de 13,10% l’an dernier et affiche un gain de plus de 3% depuis le début de l’année.

Michelin a fait état lundi d’une hausse de 1,4% de son bénéfice net, part du groupe, en 2017, les augmentations de prix de ses pneumatiques ayant compensé l’impact très négatif des hausses de cours des matières premières l’an dernier.

Les ventes nettes (+5% à 21,960 milliards) et le bénéfice opérationnel sur activités courantes (+1,9% à 2,742 milliards) sont en revanche inférieurs au consensus, qui donnait respectivement 21,988 milliards et 2,768 milliards.

Invest Securities a réagi à cette publication en dégradant son opinion sur le titre à “vendre” contre “neutre” et en abaissant son objectif de cours à 117 euros contre 124 euros précédemment.

L’intermédiaire juge l’exercice 2017 “un peu juste” et souligne notamment l’impact sur les marges des effets de change et des coûts des matières premières pour les activités véhicules léger/utilitaires (SR1) et poids lourds (SR2).

“Pour 2018, le groupe se montre prudent tout en suggérant sa capacité à faire progresser l’Ebita mais il est loin de délivrer un relèvement des guidances”, écrit Invest Securities à propos des prévisions de Michelin.

“Les vents contraires (coûts matières et changes) pourraient pénaliser le groupe”, poursuit l’intermédiaire.

Goldman Sachs, qui reste à l’achat sur la valeur, juge également les prévisions prudentes.

“Nous estimons que les prévisions actuelles pointent vers un Ebit ajusté 2018 à 2,94 milliards d’euros, soit environ 2% en dessous du consensus de 2,994 milliards”, écrivent les analystes de la banque américaine.

Michelin a dit prévoir en 2018 une hausse de son résultat opérationnel sur activités courantes, un objectif qui s’entend hors effet de change, et une hausse des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés.

Le groupe entend aussi poursuivre ses acquisitions. Il a annoncé lundi le rachat d’une participation de 20% dans la société allemande de services automobiles ATU.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below