February 7, 2018 / 5:47 PM / 3 months ago

Evans (Fed) redit qu'une hausse de taux peut attendre mi-2018

DES MOINES, Iowa, 7 février (Reuters) - L’inflation toujours basse aux Etats-Unis peut permettre à la Réserve fédérale d’attendre au moins la mi-2018 pour procéder à sa prochaine hausse de taux, a déclaré mercredi Charles Evans, le président la Fed de Chicago.

“Si on arrive à ce stade (de l’année) avec davantage de conviction sur une accélération de l’inflation, alors de nouvelles hausses de taux seraient justifiées”, a-t-il déclaré lors d’une conférence bancaire à Des Moines, dans l’Iowa, réaffirmant une opinion déjà exprimée en janvier.

Charles Evans ne vote pas cette année au comité de politique monétaire de la Fed, dont la prochaine réunion aura lieu en mars. Lors de la dernière réunion de 2017, en décembre, il avait voté contre la hausse de taux finalement décidée, en mettant déjà en avant la faiblesse de l’inflation.

La Fed avait alors dit prévoir trois hausses de taux cette année et les marchés anticipent la première en mars.

Le président de la Fed de Chicago s’est dit favorable mercredi à “trois ou même quatre” hausses de taux en 2018 si l’inflation et d’autres données économiques le nécessitaient, mais il a indiqué après son discours qu’il pensait toujours que l’inflation n’atteindrait pas l’objectif de 2% de la Fed avant la fin 2019 ou 2020. (Jason Lange, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below