February 6, 2018 / 3:45 PM / 6 months ago

Bullard (Fed)-L'inflation pourrait rester basse en dépit du plein emploi

6 février (Reuters) - Le président de la Fed de Saint-Louis James Bullard a déclaré mardi que la vigueur du marché du travail américain pourrait ne pas entraîner une inflation plus élevée, un point de vue qui diverge d’avec les craintes des investisseurs qui tirent actuellement la Bourse à la baisse.

Wall Street chute depuis l’annonce, vendredi, d’une croissance soutenue de l’emploi et surtout des salaires aux Etats-Unis, qui a déclenché une envolée des rendements obligataires. Les investisseurs voient désormais un risque d’accélération de l’inflation dans un contexte de plein emploi et de hausses des taux par la Réserve fédérale.

Mais James Bullard, qui ne dispose pas cette année du droit de vote au sein du Federal Open Market Committee (Fomc), a estimé que l’inflation pourrait demeurer basse. De plus, la Fed peut se monter moins agressive en matière de resserrement monétaire si l’inflation n’augmente pas, a-t-il dit, lors d’une conférence donnée à Lexington, dans le Kentucky.

“Je mets en garde contre l’idée qu’une bonne nouvelle sur le marché de l’emploi se traduise directement par une inflation plus élevée”, a-t-il poursuivi.

La Fed relève progressivement le loyer de l’argent depuis 2015 et a dit en décembre prévoir trois hausses des taux cette année. La première est attendue par les marchés en mars.

Jason Lange à Washington Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below