February 6, 2018 / 7:34 AM / 7 months ago

LEAD 2-Plombé en Pologne, MBWS lance un profit warning et chute en Bourse

* Le groupe prévoit une perte d’Ebitda de €6,5 mlns en 2017

* Les ventes ont décroché de plus de 74% en Pologne au T4

* Une révision du plan stratégique annoncée pour le 14 avril

* Le titre chute en Bourse (Actualisé avec précisions, cours, commentaires, graphique)

par Pascale Denis

PARIS, 6 février (Reuters) - Marie Brizard Wine & Spirits , plombé par la chute de ses activités en Pologne, a déclaré mardi anticiper un excédent brut d’exploitation (Ebitda) en perte de l’ordre de 6,5 millions d’euros en 2017 et a annoncé une révision des objectifs de son plan stratégique “Big”.

Le groupe de vins et de spiritueux, propriétaire notamment du whisky William Peel et de la vodka Sobieski, a précisé dans un communiqué que ses objectifs à 2020 étaient “en cours de réévaluation au regard de la situation en Pologne” et qu’ils feraient l’objet d’une communication lors de la publication des résultats annuels attendus le 16 avril.

Le plan stratégique en cours visait notamment un Ebitda compris entre 68 et 77 millions d’euros en 2020.

Cette annonce, qui a pris à revers les attentes des analystes qui s’attendaient en moyenne à un Ebitda annuel compris entre 17 et 18 millions d’euros, a fait décrocher le titre en Bourse.

Après avoir été réservée à la baisse en ouverture, la valeur dévisse de 18,75% à 9,36 euros à 11h17, accusant un recul de 25% depuis le début de l’année, après une chute de près de 30% en 2017. A ce niveau de cours, sa capitalisation boursière ressort à 266 millions d’euros.

Pour le seul quatrième trimestre, MBWS a fait état d’un chiffre d’affaires de 104,9 millions d’euros, en recul de 14,1%, impacté principalement par la Pologne, son deuxième marché après la France, où les ventes ont décroché de 74,4%.

Des contrats de distribution signés entre MBWS et ses grossistes - chargés de vendre au réseau de petits magasins qui compte pour 50% du marché polonais - n’ont pas atteint les objectifs fixés.

AUDIT LANCE EN POLOGNE

Les ventes ont également pâti en Pologne d’une intensification de la guerre des prix sur le marché de la vodka et d’une dérive des dépenses promotionnelles, dont le montant a dépassé d’environ 9,0 millions d’euros l’enveloppe prévue.

“Il y a clairement eu des déficiences internes”, a reconnu Jean-Noël Reynaud, directeur général du groupe, lors d’une conférence téléphonique.

Une nouvelle directrice générale, Ania Jakubowski, a été nommée à la tête des activités polonaises et un audit approfondi a été lancé sur l’ensemble des processus commerciaux et comptables, qui devra déterminer la répartition de ces dépenses promotionnelles sur les trimestres précédents.

En conséquence, les chiffres d’affaires trimestriels antérieurs de la Pologne et donc du groupe “pourraient faire l’objet de retraitements”, a précisé MBWS.

Le groupe dit toutefois anticiper une amélioration progressive sur le marché polonais, avec les premiers signes d’une hausse des prix de la vodka et le démarrage de la production de sa nouvelle distillerie de Lańcut au premier trimestre 2018, qui permettra d’améliorer les marges.

Sur l’ensemble de l’exercice, les ventes ont limité leur baisse à 0,4%, hors effets de change, avec un recul de 2,3% en France.

Le communiqué: bit.ly/2s9B2pp

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below