February 1, 2018 / 3:36 PM / 9 months ago

USA/Immobilier-Baisse de 4,7% des promesses de vente en janvier

(.)

WASHINGTON/NEW YORK, 28 février (Reuters) - Principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois:

* LES PROMESSES DE VENTE AU PLUS BAS DEPUIS PLUS DE 3 ANS

28 février - Le nombre des promesses de vente dans l’immobilier ancien a baissé contre toute attente en janvier, au plus bas depuis plus de trois ans, attestant à son tour d’un possible ralentissement du marché immobilier.

La fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a ainsi annoncé un indice de 104,6 mercredi, en baisse de 4,7% sur le mois précédent, et l’indice de décembre a été revu à la baisse, à 109,8. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un indice en hausse de 0,3% le mois dernier.

Des stocks d’invendus quasiment records entravent les ventes et font monter les prix, au point que des maisons même d’entrée de gamme deviennent inaccessibles à des primo-accédants à la propriété.

En outre, les taux du crédit immobilier n’ont jamais été aussi élevés depuis quatre ans et les économistes redoutent un ralentissement de la demande en raison d’un plafonnement des déductions des intérêts des emprunts immobiliers prévu dans le nouveau code fiscal.

Par rapport à janvier 2017, ces promesses de vente sont en recul de 3,8% au plus bas depuis octobre 2014.

Tableau:

* LES PRIX IMMOBILIERS EN HAUSSE DE 6,3%

27 février - Les prix immobiliers des 20 principales métropoles des Etats-Unis ont progressé, comme prévu, de 6,3% en décembre sur un an, après une hausse de 6,4% en novembre, montrent mardi les résultats de l’enquête mensuelle S&P CoreLogic Case-Shiller.

Sur une base mensuelle et en données corrigées des variations saisonnières (CVS), les prix immobiliers des 20 grandes métropoles suivies par Case-Shiller sont en hausse de 0,6% comme attendu par les économistes interrogés par Reuters, après une progression de 0,7% en novembre.

* LES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN BAISSE DE 7,8%

26 février - Les ventes de logements neufs se sont contractées pour un deuxième mois consécutif en janvier aux Etats-Unis, ce qui pourrait faire naître des inquiétudes sur un ralentissement du marché immobilier américain.

Elles ont baissé de 7,8% au rythme annualisé de 593.000 unités, un plus bas depuis août 2017, montrent les chiffres publiés lundi par le département américain du Commerce. Ce dernier a revu en hausse, à 643.000, le rythme des ventes du mois de décembre, estimé dans un premier temps à 625.000.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que les ventes de logements neufs, qui représentent près de 10% du marché immobilier aux Etats-Unis, augmentent au rythme de 645.000 unités le mois dernier.

Tableau

* BAISSE INATTENDUE DES REVENTES DE LOGEMENTS EN JANVIER

21 février - Les reventes de logements ont accusé une baisse inattendue en janvier, pour le deuxième mois consécutif, freinées par une pénurie de maisons à vendre, un phénomène qui fait grimper les prix et écarte les primo-accédants du marché.

La fédération nationale des agents immobiliers NAR a annoncé mercredi que ces reventes de logements anciens avaient baissé 3,2% au volume annuel CVS de 5,38 millions d’unités en janvier. Le rythme de ventes en décembre a été révisé en baisse à 5,56 millions, contre 5,57 millions annoncés il y a un mois.

Les économistes interrogés par Reuters projetaient en moyenne une hausse de 0,8% à 5,60 millions d’unités en janvier.

Par rapport au mois de janvier 2017, les ventes dans l’immobilier ancien ont baissé de 4,8% le mois dernier, leur plus forte baisse sur un an depuis le mois d’août 2014.

Le prix médian des maisons a augmenté de 5,8% par rapport à la même période de 2017, à 240.500 dollars (195.000 euros) le mois dernier, 71e hausse consécutive sur un an.

Les économistes prévoient une offre encore faible cette année ce qui, avec la hausse prévue des taux d’intérêt, devrait déboucher sur une croissance modeste du marché en 2018.

Tableau:

* MISES EN CHANTIER +9,7%, PERMIS DE CONSTRUIRE +7,4%

16 février - La construction résidentielle aux Etats-Unis a atteint son plus haut niveau depuis plus d’un an en janvier, portée par un rebond des constructions de maisons individuelles, et la hausse du nombre de permis de construire laisse penser que cette reprise de la construction devrait se prolonger.

Les mises en chantier ont augmenté de 9,7% au rythme annualisé de 1,326 million d’unités, à leur plus haut depuis octobre 2016, a annoncé vendredi le département du Commerce.

Le rythme du mois de décembre a été révisé en hausse à 1,209 million contre 1,192 million en première estimation.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à voir le rythme des mises en chantier à 1,234 million.

Quant au nombre de permis de construire délivrés le mois dernier, il a augmenté de 7,4% au rythme annualisé de 1,396 million d’unités, son plus haut niveau depuis juin 2007.

La demande de logements est portée par l’amélioration du marché du travail, mais la hausse des taux d’intérêt et des prix immobiliers devrait freiner le mouvement. Malgré une situation quasiment de plein emploi, les salaires n’ont pas augmenté de plus de 3% annuels, alors que les prix étaient en hausse de plus de 6% en rythme annualisé au mois de novembre.

La construction de maisons individuelles, qui représente la plus grande part du marché du logement, a augmenté de 3,7% à 877.000 en janvier mais les permis ont baissé 1,7%.

Les mises en chantier d’immeubles d’habitation ont fait un bond en avant de 23,7% à 449.000 unités et les permis de construire sur ce segment ont grimpé de 26,5%.

Tableau:

* L’INDICE NAHB STABLE EN FÉVRIER, COMME PRÉVU

15 février - L’indice de confiance des professionnels du secteur de l’immobilier est resté stable à 72 en février, conformément aux attentes, selon l’enquête de la fédération professionnelle NAHB publiée jeudi.

Le sous-indice mesurant l’opinion des professionnels sur les ventes de logements individuels a légèrement reculé à 78 contre 79 en janvier et celui mesurant leur opinion sur les ventes à un horizon de six mois a en revanche progressé, passant de 78 le mois dernier à 80.

* HAUSSE DE 0,7% DES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN DÉCEMBRE

1er février - Les dépenses de construction ont augmenté plus que prévu en décembre et ont atteint un niveau sans précédent, en particulier dans l’investissement privé, tandis que les dépenses dans le secteur public ont nettement rebondi.

Elles ont augmenté de 0,7% à 1.250 milliards de dollars (1.004 milliards d’euros) en rythme annualisé, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Commerce.

La hausse de novembre a été révisée à 0,6% au lieu de celle de 0,8% annoncée en première estimation il y a un mois.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une progression de 0,4% en décembre.

Sur un an, les dépenses ont augmenté de 2,6%. Sur l’ensemble de 2017, elles ont progressé de 3,8%, le pourcentage le plus faible depuis 2011, après 6,5% en 2016.

Les dépenses dans la construction privée ont augmenté de 0,8% en décembre, à 963,2 milliards de dollars, un plus haut historique, après une progression de 0,7% en novembre.

Dans le public, les dépenses de construction ont progressé de 0,3% en décembre, après 0,1% le mois précédent. Les dépenses de l’Etat fédéral dans le BTP ont bondi de 10,9%, la plus forte hausse depuis octobre 2014.

Tableau

Service économique

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below