February 1, 2018 / 7:40 AM / 9 months ago

Bpifrance se prépare pour accompagner les entreprises en Iran

PARIS, 1er février (Reuters) - Bpifrance entend accélérer ses activités de soutien aux exportations pour inciter les entreprises françaises à s’internationaliser, notamment en Iran, en dépit du regain de tensions entre ce pays et les Etats-Unis.

La banque publique prévoit en effet de lancer à la fin du printemps tout un dispositif de financement et d’accompagnement à l’exportation à destination de l’Iran.

Lors d’une audition mercredi devant la commission des Finances, Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance dont la reconduction pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de l’établissement a été proposée fin janvier par le président de la République, a indiqué que ce nouveau dispositif devrait être lancé vers la fin du mois de mai ou en juin.

Il a ajouté que des discussions avaient actuellement lieu avec les autorités bancaires iraniennes et que les projets d’exportations françaises vers l’Iran atteignaient près de 1,5 milliard d’euros.

“On va affecter de la liquidité spécialement à l’Iran. Cela ira dans un véhicule cantonné”, a expliqué Nicolas Dufourcq mercredi en fin de journée à des journalistes en amont d’une conférence de presse sur l’activité de la banque en 2017.

Il a également expliqué que l’établissement avait pris des dispositions en cas de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran.

“Il n’y a pas un dollar là-dedans. Il n’y a pas une US personne (de nationalité américaine, ndlr) là-dedans. Il n’y a pas une personne qui ait un passeport américain dedans”, a-t-il souligné.

Le président américain, Donald Trump, a accepté en janvier de prolonger la suspension des sanctions économiques contre l’Iran, levées en vertu de l’accord de 2015 qui encadre les activités nucléaires de la République islamique. Mais les Etats-Unis menacent de reprendre des sanctions si cet accord n’est pas modifié.

Plus globalement, l’établissement public, détenu à parité par l’Agence des participations de l’Etat et la Caisse des dépôts, veut inciter les entreprises françaises à accroître leurs exportations pour profiter du contexte de reprise économique en Europe.

Pour 2018, Bpifrance s’attend à une nouvelle croissance des crédits à l’exportation qui devraient atteindre cette année environ 400 millions d’euros contre 186 millions en 2017 et 28 millions en 2016.

“On harcèle nos clients pour les mondialiser”, insiste Nicolas Dufourcq. (Matthieu Protard, avec Mathieu Rosemain et Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below