January 24, 2018 / 5:48 PM / 3 months ago

LEAD 1-France-Le nombre de demandeurs d'emploi en léger recul en 2017

    * Recul en catégorie A en 2017, moins marqué qu'en 2018
    * Progression des effectifs pour le cumul des catégories A, B et C
    * Un indicateur désormais publié chaque trimestre

 (Actualisé avec précisions supplémentaires §12-19)
    PARIS, 24 janvier (Reuters) - Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a
enregistré un léger repli en décembre en France métropolitaine, cet indicateur affichant ainsi
une deuxième baisse annuelle consécutive, mais de moindre ampleur que celle observée en 2016,
selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail et Pôle emploi, qui diffuseront
désormais ces données trimestriellement.
    Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a reculé de 0,1% le
mois dernier, ce qui représente 2.700 inscrits de moins qu'à la fin novembre.
    Alors que l'année 2016 a été marquée par la matérialisation de l'"inversion de la courbe du
chômage" après une série de huit années de hausse, au cours de l'année 2017, le nombre
d'inscrits dans cette catégorie n'a diminué que de 0,5%, soit 15.700 personnes de moins, alors
que plus de 107.000 personnes étaient sorties des effectifs de la catégorie A en 2016. 
    A fin décembre, le total du nombre d'inscrits dans cette catégorie s'est établi à 3.451.400,
au plus bas depuis septembre 2014.   
    En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre
d'inscrits à Pôle emploi est resté stable en décembre, avec 900 personnes supplémentaires, à
5.612.300 (5.920.600 en incluant les départements d'Outre-mer, qui ont également connu une
stabilité des effectifs sur un mois).  
    Sur un an à fin décembre, le total des inscrits dans les catégories A, B et C en France
métropolitaine progresse de 2,7%.
    Au total, le nombre d'inscrits à Pôle emploi tenus de rechercher un emploi, qui relèvent de
ces trois catégories, a augmenté de 148.500 en 2017, après avoir diminué de plus de 105.000 en
2016. 
    Au sein de la catégorie A, la faible diminution du mois décembre a concerné les 25-49 ans
(-0,4%) et les plus de 50 ans (-0,1%), mais pas les moins de 25 ans (+1,3%). 
    A l'inverse, sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a baissé chez les
jeunes (-3,5%) et chez les 25-49 ans (-0,6%), mais il a progressé chez les seniors (+1,6%). 
    Autre ombre au tableau, le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi,
considérés comme des chômeurs de longue durée, est en hausse de 0,4% en décembre, à 2.530.900 et
en progression de 5,1% sur un an. 
    Leur proportion dans le nombre total de chômeurs augmente de 0,2 point sur un mois, à 45,1%.
    Les motifs de sorties des catégories A, B et C s'avèrent en revanche plus encourageants. Le
nombre moyen de sorties pour reprise d'emploi déclarée sur les trois mois à fin décembre
progresse de 0,2% par rapport à la moyenne des trois mois précédents et s'inscrit en hausse de
2,4% sur un an.  
    Malgré ce bilan en demi-teinte, d'autres indicateurs témoignent de l'amélioration de la
situation du marché du travail: l'économie française a continué de créer des emplois au
troisième trimestre 2017 et les déclarations d'embauche dans le secteur privé ont atteint un
niveau record au quatrième trimestre. 
    La ministre du Travail Muriel Pénicaud ne commente pas l'évolution mensuelle du nombre de
demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, qu'elle juge trop volatil et peu révélateur de
l'évolution du marché du travail.
    Son évolution en dents de scie a d'ailleurs conduit la Dares et Pôle emploi à opter
désormais pour une publication trimestrielle de cet indicateur, dont les variations au mois le
mois ne reflétent pas, selon ces organismes, les tendances sous-jacentes. 
    Le gouvernement compte ramener le taux de chômage à 7% en 2022, notamment sous l'effet de
l'assouplissement du droit du travail, ou encore des réformes en cours de discussion de
l'apprentissage, de la formation professionnelle et de l'assurance chômage.        
             
    Statistiques détaillées sur le site de la Dares:  
    bit.ly/2n3sJpc    
        
 Le point sur la conjoncture française                        
 Graphique: Les chiffres clés de l'économie   tmsnrt.rs/2B7G9qP
 
 (Myriam Rivet, avec Leigh Thomas, édité par Yves Clarisse)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below