January 23, 2018 / 6:26 PM / 6 months ago

Publicis dit être la cible d'une tentative de déstabilisation

PARIS, 23 janvier (Reuters) - Publicis s’estime victime d’une tentative de déstabilisation après la diffusion d’un courrier accusant le groupe publicitaire français d’avoir surestimé la croissance de ses revenus en 2016 et 2017.

Dans un communiqué, le numéro trois mondial de la publicité annonce avoir saisi l’Autorité des marchés financiers (AMF) et étudier l’opportunité d’un recours en justice.

“Publicis Groupe fait l’objet d’une tentative de déstabilisation en raison de la diffusion à ses commissaires aux comptes et à certains analystes financiers d’un courrier anonyme qui affirme que Publicis Groupe aurait surévalué sa croissance organique en 2016 et 2017 par une application anticipée de la norme comptable IFRS 15”, explique la société dans un communiqué.

Elle réfute “formellement” ces accusations.

L’action de Publicis a clôturé mardi en baisse de 1,17% à 57,24 euros. Depuis le début de l’année, elle affiche une hausse de 1,04%. (Gwénaëlle Barzic, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below