January 22, 2018 / 2:59 PM / 3 months ago

POINT MARCHÉS-Wall Street hésite sur fond de "shutdown"

* Les indices américains quasiment stables en début de séance

* Vote en vue au Sénat sur le financement fédéral

* Le dollar cède encore du terrain

22 janvier (Reuters) - Wall Street évolue lundi sans tendance claire en début de séance alors que le “shutdown”, soit la fermeture de certaines administrations fédérales aux Etats-Unis faute de financement, est entré dans son troisième jour.

L’indice Dow Jones perd 28,30 points, soit 0,11%, à 26.040,57 points un quart d’heure après l’ouverture. Le Standard & Poor’s 500, plus large, est quasiment inchangé à 2.810,71 points et le Nasdaq Composite gagne 0,1% à 7.342,62 points.

Un an jour pour jour après l’investiture de Donald Trump à la Maison blanche, le gouvernement fédéral américain s’est retrouvé officiellement à court de crédits vendredi à minuit (samedi 05h00 GMT), faute d’accord entre républicains et démocrates sur une prolongation des financements.

Le Sénat américain a programmé un vote ce lundi à midi (17h00 GMT), soit autour de la mi-séance à Wall Street, sur un financement à court terme du gouvernement fédéral, ce qui pourrait permettre de lever le “shutdown”, qui ne s’était pas produit depuis 2013.

La publication des nouvelles prévisions économiques du Fonds monétaire international (FMI), une demi-heure avant l’ouverture de Wall Street, a eu peu d’effet sur les contrats à terme sur les indices de référence.

Le FMI a revu lundi une nouvelle fois en hausse ses prévisions pour l’économie mondiale au vu de l’accélération de la dynamique de croissance à l’oeuvre depuis la mi-2016 mais aussi de l’impact positif attendu à court terme de la réforme fiscale américaine.

La séance dans les premiers échanges est surtout dominée par une actualité riche sur le front des fusions et acquisitions.

Juno Therapeutics prend ainsi 26,81% après l’annonce de son rachat par le laboratoire biotechnologique américain Celgene (-1,8%) pour environ neuf milliards de dollars (7,3 milliards d’euros) en numéraire.

Toujours dans le secteur des biotechnologies, Bioverativ s’envole de plus de 60% après l’annonce de son rachat par Sanofi pour 11,6 milliards de dollars (9,5 milliards d’euros).

Le réassureur Validus Holdings, racheté pour sa part par AIG pour 5,56 milliards de dollars (4,54 milliards d’euros), bondit de 44,48%.

LE DOLLAR RECULE ENCORE

Sur le marché des changes, le dollar est en léger recul face à un panier de devises de référence et peine toujours à s’éloigner du plus bas de trois ans touché la semaine dernière.

L’euro s’apprécie quant à lui de 0,2%, autour de 1,2247 dollar, mais pourrait faire preuve de prudence à l’approche de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi.

Sur le front des emprunts d’Etat, le 10 ans américain évolue autour de 2,64% après un pic de trois ans et demi à 2,672%.

Dans la zone euro, les rendements espagnols reculent après le relèvement de la note accordée par Fitch à la dette souveraine de l’Espagne.

Le cours du pétrole se stabilisent après les déclarations du ministre saoudien de l’Energie sur la volonté du royaume de poursuivre au-delà de cette année la coopération avec l’Opep et d’autres grands producteurs pour encadrer l’offre mondiale.

A l’heure de l’ouverture à New York, les actions européennes montent modérément, soutenues notamment par le secteur de l’énergie (+0,94%) et celui des banques (+1,15%).

Paris prend 0,25%, Francfort 0,14%. La Bourse de Londres est quasiment inchangée.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below