January 24, 2018 / 9:07 AM / 9 months ago

BOURSE-Revenu de loin, STMicro devrait continuer sa reconquête du marché

* STMicroelectronics publie ses résultats annuels jeudi

* Il a signé la 2e meilleure performance du CAC 40 en 2017

* STM dopé par l’auto, l’internet des objets et Apple

* Les ventes pourraient dépasser $9 mds cette année-consensus

* Risque de marginalisation face à la consolidation du secteur

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 24 janvier (Reuters) - STMicroelectronics , qui a signé une année faste en 2017, est appelé à poursuivre son retour en grâce en Bourse au cours des prochains trimestres, dopé par un marché des semi-conducteurs porteur, des contrats prometteurs et une gouvernance clarifiée, estiment experts et analystes financiers.

Le fabricant de semi-conducteurs a vu la valeur de son action flamber de 69% en 2017, s’offrant la deuxième meilleure performance du CAC 40 l’année de son retour dans l’indice des valeurs vedettes parisiennes.

Le groupe franco-italien avait été chassé de l’indice quatre ans plus tôt, payant le prix de mauvais choix industriels, de marges faibles et de charges de personnel élevées.

Plans de restructuration, réductions d’effectifs, fermeture de la coentreprise dans le mobile avec Ericsson et de l’activité de décodeurs : le numéro deux européen du secteur a enchaîné les années de vaches maigres avant de renouer avec la croissance en 2016 et de confirmer en 2017 avec une progression de ses ventes attendue à deux chiffres. La société publiera ses résultats annuels jeudi.

Ce redressement opérationnel s’est accompagné d’une embellie boursière, commune à l’ensemble du secteur des semi-conducteurs à la faveur d’une croissance de 22,2% des ventes mondiales l’an dernier à près de 420 milliards de dollars. Il s’agit de la plus forte progression enregistrée depuis 2010, d’après les estimations du cabinet Gartner.

DES PUCES DEVENUES INCONTOURNABLES

Depuis le début de 2018, STMicroelectronics poursuit sur sa lancée et affiche une progression en Bourse de 10,13% à la clôture mardi : le marché fait le pari que le fabricant dispose encore de marges de progression, ses multiples de valorisation conservant une décote par rapport à ses principaux concurrents.

“Nous pensons que STM, avec un track record moins solide, a encore des marges pour une revalorisation, en présupposant que sa toute nouvelle excellence en matière de croissance et de marge soit durable”, soulignent les analystes de la Société générale, qui viennent d’entamer à l’”achat” la couverture de STMicroelectronics et de son rival européen Infineon.

Le franco-italien devrait continuer à profiter de la bonne dynamique des ventes de puces, qui ne se cantonnent plus aux produits de haute technologie et pullulent dans nos objets du quotidien, des smartphones de plus en plus sophistiqués aux voitures qui ont pris le virage de l’électrique et de la conduite autonome, en passant par les objets connectés.

Dans cette industrie soumise à des cycles d’activité, Gartner anticipe pour cette année un ralentissement de la croissance des ventes mondiales, qui devraient toutefois s’élever à 7,5%.

D’après les données de Thomson Reuters, le marché estime que STM pourrait franchir en 2018 le cap des 9 milliards de dollars de chiffre d’affaires, profitant également de nouveaux contrats décrochés auprès d’Apple et de Tesla.

Bien que le groupe ne l’ait jamais confirmé, STM est présenté comme le fournisseur d’imageurs 3D utilisés dans le système de reconnaissance faciale du dernier modèle du groupe à la pomme, une technologie qui a vocation à s’élargir à d’autres produits Apple.

“STM dispose de multiples et solides moteurs de croissance dans la perspective de 2018 et 2019 qui incluent le segment automobile, l’internet des objets et les capteurs 3D pour les iPhone”, soulignent les analystes de Liberum dans une note publiée le mois dernier.

UN TANDEM À HAUT RISQUE AVEC APPLE

La hausse des commandes se traduit par un meilleur taux d’occupation des usines, ce qui a un impact positif pour les marges, soulignent les analystes, qui s’attendent à des révisions à la hausse du consensus du marché pour les ventes, les marges et les résultats du groupe en 2018 et possiblement 2019.

Après son redressement en Bourse, STMicro se traite désormais à environ 2,3 fois ses revenus attendus pour 2018 contre 3,3 fois pour Infineon, selon les calculs de Natixis, ce qui lui laisse encore de la marge pour un rattrapage.

Certains analystes s’inquiètent cependant du caractère à double tranchant des contrats avec Apple, deuxième consommateur mondial de semi-conducteurs derrière Samsung en 2016, qui a plongé certains de ses fournisseurs dans la tourmente en réinternalisant la production de composants.

STMicro, qui avait souffert de sa dépendance à l’équipementier télécoms Nokia lorsque son activité a décliné, ne génère cependant qu’environ 6% de ses ventes auprès du géant américain, selon les estimations de plusieurs analystes.

Si STM, qui a pour actionnaires les Etats français et italien, est aujourd’hui brandi en étendard de la coopération entre les deux pays, il a plusieurs fois souffert des dissensions provoquées par sa gouvernance duale. Il aura fallu des mois pour trouver un accord sur la succession du PDG Carlo Bozotti, qui passera la main cette année.

Alors que le secteur n’a cessé de se consolider depuis 2014, STMicroelectronics est resté à l’écart, devenant un acteur de taille moyenne face aux géants Broadcom, Qualcomm et Intel et une cible potentielle.

“Les acteurs européens STMicro et Infineon sont marginalisés”, expliquait en octobre un investisseur minoritaire de STM. “Un rapprochement entre les deux leur permettrait de grandir et de rapprocher leurs produits.”

Avec Eric Auchard et Sophie Sassard, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below