January 18, 2018 / 10:15 AM / 3 months ago

LEAD 1-GKN dénonce des déclarations "trompeuses" de Melrose

(Actualisé avec déclarations supplémentaires, contexte)

par Paul Sandle

LONDRES, 18 janvier (Reuters) - Le groupe britannique d’ingénierie GKN a qualifié jeudi de “trompeuses” les affirmations de Melrose au sujet de la prime incluse dans son offre hostile de rachat pour 7,4 milliards de livres (8,4 milliards d’euros) et il a démenti toute accélération dans ses propres projets de scission.

GKN a immédiatement rejeté mercredi l’offre en actions et en numéraire du spécialiste du redressement d’entreprises, en jugeant qu’elle était “de fait inchangée” par rapport à une première approche en date du lundi 8 janvier qu’il avait pareillement repoussée.

“Le conseil d’administration de GKN considère que le chiffre de 32% constitue une fausse prime. La capitalisation boursière de Melrose le (vendredi) 5 janvier était significativement inférieure à celle de GKN le même jour (...) et Melrose n’apporte aucune synergie industrielle”, déclare GKN.

“La vraie prime distribuée est inférieure à 11%”, affirme GKN, qui, parallèlement à l’offensive de Melrose, a exposé un projet de séparation de ses activités dans l’aéronautique et l’automobile.

Melrose s’est lancé sur GKN à la suite des difficultés apparues au sein de la division aéronautique du groupe d’ingénierie, qui l’ont amené à effectuer deux avertissements sur résultats en octobre et en novembre et ont provoqué une chute de son cours de Bourse.

GKN DÉMENT TOUTE “SCISSION PRÉCIPITÉE”

L’offre, qui se décompose en 1,49 action Melrose et 81 pence par titre GKN, vaut 430,1 pence sur la base du cours de clôture de Melrose le 16 janvier.

L’action Melrose a grimpé depuis le 5 janvier, dernier jour d’ouverture des marchés avant son approche auprès de GKN, ce qui a mécaniquement augmenté la valeur de son offre.

Le titre GKN a lui aussi monté après l’annonce, le 12 janvier, de son rejet de l’offre de Melrose. Ce dernier calcule la prime qu’il propose à partir du cours de GKN le 5 janvier et c’est cette méthode que le groupe d’ingénierie juge “trompeuse”.

“Nous discutons activement avec nos actionnaires pour expliquer comment notre plan de transformation apportera de la valeur, tout en démontant certaines affirmations inexactes de Melrose”, a dit le directrice générale de GKN, Anne Stevens, citée dans un communiqué.

Melrose a pour pratique de racheter des entreprises d’ingénierie, d’améliorer leurs marges puis de les revendre.

GKN, valorisé environ 7,7 milliards de livres, souligne cependant qu’il est lui-même plus gros que n’importe quelle autre entreprise rachetée dans le passé par Melrose, dont la capitalisation boursière est d’environ 4,6 milliards de livres.

GKN a aussi démenti les affirmations de Melrose selon lesquelles il cherche à mettre en oeuvre “une scission précipitée”.

“Comme cela a été clairement dit dans le communiqué publié le 12 janvier, le calendrier de la séparation sera déterminé par la nécessité de maximiser les avantages économiques et de minimiser les coûts de cette séparation”, dit GKN. (avec Noor Zainab Hussain à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below