January 16, 2018 / 6:13 PM / 7 months ago

LEAD 1-Nestlé cède sa confiserie américaine à Ferrero pour $2,8 mds

(Actualisé avec analyste, contexte)

par Martinne Geller et Francesca Landini

MILAN/LONDRES, 16 janvier (Reuters) - Nestlé a annoncé mardi la cession de ses activités de confiserie aux Etats-Unis au groupe italien Ferrero pour un montant de 2,8 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros).

Les activités de confiserie de Nestlé USA ont enregistré un chiffre d’affaires de l’ordre de 900 millions de dollars en 2016.

“La transaction devrait être conclue vers la fin du premier trimestre de 2018 après finalisation des approbations réglementaires et des conditions de clôture”, précise Nestlé dans un communiqué.

Il s’agit de la première cession d’envergure sous la direction de l’administrateur délégué Mark Schneider qui a décidé d’orienter le groupe vers des produits jugés plus sains.

Le géant de l’alimentaire suisse a fait mention d’une position en retrait aux Etats-Unis, derrière Hershey, Mars et Lindt, comme motif de la vente.

Mais être moins présent dans le chocolat s’inscrit aussi dans sa stratégie de devenir une société spécialisée dans la “nutrition, la santé et le bien-être”.

Nestlé conserve ses autres opérations aux Etats-Unis mais banquiers et analystes pensent qu’il pourrait également s’en désaisir à l’avenir.

La filiale américaine, qui gère des marques telles que BabyRuth, Butterfinger et Crunch, est à la traîne de la concurrence depuis des années, pénalisée par le choix des consommateurs pour des produits plus moins caloriques comme les barres aux fruits ou aux noisettes ainsi que les marques haut de gamme telles que Lindt.

Nestlé avait annoncé le mois dernier l’acquisition du fabricant canadien de vitamines Atrium Innovations pour 2,3 milliards de dollars (1,95 milliard d’euros) en numéraire, poursuivant son expansion dans les produits de santé grand public pour compenser le déclin de ses activités traditionnelles dans l’alimentation.

Reuters avait rapporté le même mois que Nestlé envisageait également de faire une offre sur le pôle santé grand public de l’allemand Merck KGaA, qui fabrique lui aussi des vitamines.

“Le changement d’actifs est bien vu”, dit Jean-Philippe Bertschy, analyste de Vontobel. “On sort d’une entreprise faible en termes financiers (...) pour pénétrer sur un marché de forte croissance et aux marges plus élevées”.

Pour l’entreprise italienne familiale Ferrero, cette acquisition peut lui permettre de réaliser rapidement des économies d’échelle et de disposer d’un réel pouvoir de négociation sur le marché américain, qui est sa première priorité.

Ce faisant, le fabricant de la pâte à tartiner Nutella et des Ferrero Rochers, deviendra le troisième chocolatier des Etats-Unis et du monde, selon Euromonitor International.

“Cette décision permet à Nestlé d’investir et d’innover dans une gamme de catégories pour lesquelles nous entrevoyons une forte croissance dans le futur et où nous détenons des positions de leader comme les produits pour animaux de compagnie, l’eau embouteillée, le café, les plats surgelés et la nutrition infantile”, déclare Mark Schneider dans un communiqué.

“Ferrero reprendra les usines de fabrication Nestlé de Bloomington, Franklin Park et Itasca, dans l’Illinois, aux Etats-Unis, incluant ses salariés. Il poursuivra ses opérations depuis les bureaux de Glendale, en Californie, et ses autres sites actuels situés dans l’Illinois et le New Jersey”, dit Ferrero dans un communiqué distinct. (avec Pamela Barbaglia à Londres et Harry Brumpton à New York; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below