January 11, 2018 / 6:59 AM / 4 months ago

Moins d'achats de bons du Trésor US par Pékin, fausse nouvelle potentielle-SAFE

PEKIN, 11 janvier (Reuters) - L’éventualité d’une réduction voire d’une interruption des achats d’emprunts d’Etat américains par la Chine évoquée par certains médias pourrait être fondée sur des informations inexactes et n’être qu’une fausse nouvelle, a dit jeudi l’Administration d’Etat des changes(SAFE), le régulateur chinois du marché des changes.

Bloomberg a rapporté mercredi que des responsables chinois chargés de la supervision des réserves de change du pays ont recommandé de ralentir ou de suspendre les achats d’emprunts d’Etat américains.

“L’information pourrait citer la mauvaise source ou pourrait être une fausse nouvelle”, a dit la SAFE dans un communiqué publié sur son site internet.

Bloomberg n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat sur le communiqué du régulateur chinois.

Le rendement des Treasuries à 10 ans s’est détendu à 2,5366% contre 2,549% mercredi en clôture et le dollar a gagné 0,3% contre la devise japonaise à 111,72 yens après la publication du communiqué.

La Chine a diversifié les investissements de ses réserves de change afin de “sauvegarder la sécurité d’ensemble de ses actifs en devises, de préserver et d’accroître leur valeur”, a dit la SAFE.

L’investissement des réserves de change en bons du Trésor américains est une activité de marché, avec des investissements gérés de manière professionnelle en fonction des conditions de marché et des besoins d’investissement, a-t-elle ajouté.

La SAFE a ajouté que les agences en charge de la gestion des réserves de change sont des investisseurs responsables sur les marchés financiers internationaux.

La composition exacte des réserves de change de la Chine est tenue secrète. Selon les données publiées par le département américain du Trésor, la Chine est le premier détenteur de la dette publique américaine avec un encours de 1.190 milliards de dollars (997 milliards d’euros) en octobre 2017.

Les réserves de change chinoises, les plus élevées au monde, ont progressé de 20,2 milliards de dollars en décembre à 3.140 milliards de dollars. (Bureau de Pékin, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below