January 11, 2018 / 7:34 AM / 5 months ago

France-Vive accélération de l'activité dans l'industrie fin 2017-BDF

    PARIS, 11 janvier (Reuters) - Le climat des affaires dans
l'industrie s'est encore nettement amélioré le mois dernier en
France pour atteindre son meilleur niveau depuis février 2011,
selon l'enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France
publiée jeudi.
    L'indicateur du secteur pour décembre est ressorti à 110, en
hausse de quatre points par rapport à novembre.
    Parallèlement, l'indicateur du climat des affaires dans les
services a gagné un point à 102, un plus haut depuis mai 2011, 
et celui du secteur du bâtiment est resté stable à 104.
    Sur la base de cette enquête, la Banque de France a revu en
hausse ses prévisions de croissance de l'économie française pour
le quatrième trimestre à 0,6% et pour l'ensemble de 2017 à 1,9%,
soit 0,1 point de plus que précédemment, une annonce faite jeudi
soir par le gouverneur François Villeroy de Galhau.
    Elle est ainsi en ligne avec l'Insee, qui a lui aussi revu
en hausse de 0,6% sa prévision pour le PIB du dernier trimestre
dans sa dernière note de conjoncture en date du 19 décembre
.   
    Dans l'industrie, les chefs d'entreprise interrogés évoquent
une "forte accélération" de la production en décembre, qui a
touché tous les secteurs et plus particulièrement l'automobile,
les équipements électriques et les produits pharmaceutiques.
    Ils font état de livraisons et prises de commandes, y
compris étrangères, qui "s’accroissent vivement".
    Le taux d'utilisation de capacité des production a progressé
de 0,7 point par rapport à novembre pour s'inscrire à 81,7%, le
niveau le plus haut depuis mai 2008. 
    Les industriels s'attendent à nouvelle hausse de leur
production en janvier mais à un rythme moins prononcé.
    Dans les services, les chefs d'entreprise signalent aussi
une hausse de leur activité qui s'accompagne d'une progression
de leurs effectifs en décembre. Leur situation de trésorerie est
au plus haut depuis septembre 2007 et une nouvelle hausse est
anticipée en janvier.
    Le bâtiment a connu en revanche un ralentissement de sa
croissance fin 2017, qui touche surtout le second oeuvre. S'ils
jugent leurs carnets de commandes encore bien garnis, les chefs
d'entreprise du secteur n'entrevoient qu'une faible croissance
en janvier.
    
    Enquête complète sur le site de la Banque de France bit.ly/2lpmevi
    
    
 Le point sur la conjoncture française          
 
 (Yann Le Guernigou)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below