January 9, 2018 / 11:41 AM / 3 months ago

France et Chine resserrent leurs liens face aux défis globaux

PEKIN, 9 janvier (Reuters) - La France et la Chine ont décidé mardi de resserrer leurs liens dans tous les domaines et de travailler davantage ensemble face aux défis mondiaux, à l’occasion d’une visite du président français, Emmanuel Macron.

“Les facteurs d’instabilité dans le monde sont de plus en plus palpables”, a déclaré le président chinois, Xi Jinping lors d’une conférence de presse avec son homologue, estimant que la France et la Chine avaient dans ce contexte “une mission historique”.

France et Chine ont décidé dans le cadre de leur partenariat stratégique global de “continuer ensemble à jouer un rôle de leaders sur les tendances internationales”.

La Chine est décidée à faire avancer ses relations avec la Chine, avec l’Europe pour laquelle elle est confiante et “à créer un environnement meilleur pour l’humanité”, a poursuivi Xi Jinping.

Emmanuel Macron a souligné que “nous vivons un temps d’instabilité profond (...) qui menace notre système de sécurité collectif”.

Sur la crise nord-coréenne, pour laquelle la Chine est le premier acteur extérieur, la France et la Chine veulent apaiser, a-t-il dit, “pour qu’un retour à la normale (…) puisse s’opérer”.

“La France est attachée à ce qu’il n’y ait aucune escalade”, a dit Emmanuel Macron, ajoutant qu’”à partir du mois prochain nous aurons un contexte qui permettra d’oeuvrer de concert en la matière”.

Xi Jinping s’est dit favorable à ce que la France et l’Europe puissent discuter avec la Chine de son projet de nouvelle route de la Soie, qui doit selon Emmanuel Macron se faire dans un esprit d’échange et de “collaboration équilibrée” et permettre de lutter contre la corruption dans les pays traversés et de soutenir un développement équilibré.

Emmanuel Macron a insisté sur les nombreux accords signés en Chine dans les secteurs de l’énergie nucléaire, l’aéronautique, la santé, les technologies ainsi que l’agroalimentaire. Il a ainsi précisé que l’ouverture du marché français au boeuf français serait actée dans les six prochains et que le travail se poursuivait notamment sur le porc.

Pour le droit et la finance, un travail sur un agenda d’échange stratégique va s’ouvrir permettant une ouverture et des échanges accrus. (Michel Rose à Pékin et Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below