January 8, 2018 / 11:33 AM / a year ago

BOURSE-LVMH baisse, Raymond James prédit une année plus difficile

PARIS, 8 janvier (Reuters) - Le titre LVMH baisse lundi en Bourse après une dégradation du conseil de Raymond James, l’intermédiaire financier estimant qu’il sera difficile au numéro un mondial du luxe de faire aussi bien cette année que l’an dernier.

L’action LVMH perd 1,46% à 245,85 euros à 12h32, la deuxième plus forte baisse du CAC 40 derrière Carrefour (-2,51%). Le CAC avance au même moment de 0,49%.

L’un des rares acteurs de son secteur à afficher une croissance à deux chiffres, LVMH a maintenu sa croissance à 12% au troisième trimestre 2017, porté notamment par les performances de Vuitton.

Après une brillante performance sur neuf mois, le groupe s’est montré plus prudent pour le quatrième trimestre 2017 pour cause de hausse de l’euro, de base de comparaison défavorable et de contraintes durables sur ses livraisons de cognac.

Dans une note parue lundi, Raymond James dégrade sa recommandation sur LVMH à “performance de marché” contre “surperformance”, avec une valeur intrinsèque estimée à 259 euros par action à comparer à un précédent objectif de cours de 256 euros.

“Après la très bonne performance réalisée en 2017, 2018 pourrait être plus difficile même si nous continuons à juger l’entreprise solide”, écrit l’intermédiaire.

Le ralentissement du chiffre d’affaires attendu en 2018 devrait résulter principalement du retrait de DFS, la division distribution sélective du groupe, des concessions aéroportuaires à Hong Kong, lit-on dans la note.

Du côté de la marge, Raymond James dit s’attendre à une progression de 70 points de base à 20,3% pour l’ensemble du groupe, portée notamment par un effet technique lié au retrait de DFS de ses activités à Hong Kong, qui étaient déficitaires.

Cet effet positif sera atténué par des variations de changes défavorables, un léger recul des ventes de la division cognac avec la limitation de la production de Henessy et les effets dilutifs du rachat de Dior, ajoute Raymond James.

LVMH et la holding Christian Dior SE ont annoncé en avril dernier une opération stratégique qui se soldera par le rachat de Christian Dior Couture par LVMH et par le renforcement du contrôle de la famille Arnault sur le capital du numéro un mondial du luxe.

La note de Raymond James souligne la très bonne performance globale du secteur du luxe en 2017, avec une progression moyenne de 27% pour le cours des actions, contre 8% pour l’indice large européen Stoxx 600.

L’intermédiaire relève la bonne santé des activités mode-maroquinerie sur l’ensemble de l’année et le redressement au second semestre de la joaillerie-horlogerie, qui devrait se poursuivre en 2018, selon Raymond James, qui reste à “achat fort” sur Richemont et à “surperformance” sur Hermès et Kering.

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below